Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


Propos recueillis par : Sanae El Ouahabi - MAP - publié le Mercredi 8 Juin à 18:38

Responsable allemand : Le Maroc dispose de tous les atouts économiques, sécuritaires et humains pour réussir la MedCOP22 et la COP22





Le Maroc dispose de tous les atouts économiques, sécuritaire et humains pour réussir la deuxième conférence des Parties des pays méditerranéens (MedCOP22), qui se tiendra les 18 et 19 juillet à Tanger, et la 22ème Conférence cadre de l'ONU sur les changements climatiques (COP22), prévue en novembre prochain à Marrakech, a affirmé le représentant résident au Maroc de la Fondation allemande Konrad Adenauer Stiftung (KAS), Helmut Reifeld.

"Le Maroc, qui abritera ces grand-messes planétaires, dispose d’une expérience avérée dans les domaines économique et sécuritaire, en particulier en matière de développement des énergies renouvelables, de gestion de la question migratoire et de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme", a assuré le responsable dans une interview accordée à la MAP.

Le Maroc peut non seulement réussir l’organisation de ces événements internationaux grandioses, mais il est en mesure de fédérer tous les efforts et de mobiliser tous les Etats autour des objectifs souscrits par la communauté internationale en vue d’atténuer les effets des changements climatiques et de renforcer les capacités d’adaptation et de résilience des pays les plus vulnérables face au dérèglement climatique.

Le responsable s’est dit "impressionné" par le développement socio-économique que connait la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, en général, et la ville de Tanger, en particulier, avec le lancement de projets structurants, dont le programme de Tanger métropole, qui devrait permettre à la ville du Détroit de se hisser au niveau de grandes métropoles internationales, notant ainsi que tous les ingrédients sont réunis pour réussir cet événement d’envergure mondiale, et faire entendre la voix des pays du pourtour méditerranéen sur les problèmes environnementaux qu’ils rencontrent et les solutions nécessaires.

"Le Maroc s'érige aujourd’hui en champion mondial en matière d’énergies renouvelables, avec le lancement de plusieurs initiatives pionnières en la matière, dont le plus grand complexe énergétique au Monde Noor Ouarzazate, d’une capacité totale de 580 MW, et confirme ainsi son ferme engagement en faveur de la préservation de l’environnement et de la promotion du développement durable", a-t-il indiqué, notant que le Royaume donne l’exemple à de nombreux pays au monde, en particulier au niveau de l’utilisation des énergies propres et alternatives dans la protection de l’environnement et l’amélioration des conditions de vie des peuples.

M. Reifeld a précisé que la MedCOP22, qui verra la participation d’une trentaine de pays du pourtour méditerranéen et des pays européens, constitue une opportunité dédiée aux pays riverains de la Méditerranée pour débattre des problématiques environnementales, écologiques et climatiques qui touchent cette région la plus vulnérable face aux effets des changements climatiques.

Par ailleurs, le responsable a tenu à saluer les efforts louables déployés par le Maroc pour régulariser des étrangers en situation illégale au Royaume, à travers sa nouvelle politique d'immigration et d'asile, lancée sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, notant que cette initiative pionnière peut servir d’exemple pour de nombreux pays de la région, notamment dans un contexte marquée par l’augmentation considérable des flux migratoires.

Il a, en outre, assuré que l’approche sécuritaire "globale, intégrée et basée sur l’anticipation" prônée par le Maroc, constitue une expérience pionnière en matière de lutte contre le terrorisme, qui devrait favoriser la paix et la sécurité aussi bien au Royaume que dans la région, exhortant les dirigeants du monde entier à fédérer leurs efforts et à capitaliser sur l’expérience marocaine à même de relever les défis sécuritaires actuels et futurs.

La deuxième édition de la MedCOP, qui succédera à celle tenue à Marseille, constitue une plateforme de rencontres et d’échanges autour des défis environnementaux du bassin méditerranéen, et ce afin de jeter une lumière crue sur les rôles que peuvent jouer les autorités locales, les associations, les entreprises et les réseaux civils en tant qu’acteurs de développement durable, à même de contribuer à l’élaboration d’un agenda environnemental et méditerranéen positif et s’engager mutuellement face aux changements climatiques.

Elle vise également à encourager les projets qui contribueront à s’adapter aux changements climatiques, en particulier dans le milieu rural, et à œuvrer pour la complémentarité des initiatives et l’identification de mesures réalistes devant limiter les changements climatiques dans le bassin méditerranéen.
 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara