Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



Dr Ben Kirat - publié le Lundi 1 Juin à 09:30

Réponse à Samantha Power






Réponse à Samantha Power
Oxford, le 31 mai 2015
Réponse à Samantha Power
H24 du Figaro du 25.5.2015 avec AFP

Samantha Power a raison d'un côté, car Benkirane, ce garçon de courses ou (errand boy, un terme plus familier aux américains) est le produit de la "Chabiba Islamya" et ne peut vraiment changer ses idées, même après une incarcération symbolique, qui ne l’a pas empêché de donner son support inconditionnel à Erdogan et à Morsi et tout autre mouvement Islamiste radical. Il devient ainsi l'espion principal des extrémistes et parmi les premiers fournisseurs de fonds pour les terroristes, suivant Chabat. C'est là que le Maroc ne fait pas assez pour éliminer ce cancer islamiste. Il faut nettoyer le Maroc du PJD et de tous les mouvements islamistes. L’Islam au Maroc est entre les mains du roi, Commandeur des croyants.

De prime abord, tant que l'immigration vers l'Europe et les Etats Unis est bloquée, le seul recours des démunis des pays pauvres est de fuir la misère et de mourir soit dans des pateras ou aller vers Daesh prometteur ou autres destinations, qui puissent leur donner l’espoir d'exister.

Il y a certainement d'autres recrues, en particulier ceux de l'Europe et des Etats Unis qui vont continuer à gonfler les rangs des Djihadistes, que ça soit à el Qaeda, Daesh ou autres. Les Américains, comme d'ailleurs les Européens, ont échoué de contrôler leurs ressortissants de joindre et diriger les groupes djihadistes.
Tant que l'Occident se moque des jeunes musulmans et collaborent avec des régimes terroristes comme l'Arabie Saoudite et d'autres pays du Golf et d'ailleurs, et donnent un appui aveugle aux Israéliens, il n'y aurait pas de trêve ni de paix.

Les américains ont beaucoup de chemin à faire; ils doivent d’abord convaincre l’opinion publique qu’ils ne financent pas ces extrémistes pour des buts stratégiques, car ils manquent aussi de crédibilité comme le constate le Foreign Policy Journal, “Americans are gullible, and thought does not come easily to them, but if they try hard enough they must wonder why it would be necessary for the government to concoct a totally false account of the deed if Washington kills an alleged terrorist. Why not just give the true story? Why does the true story have to come out years later from anonymous sources leaked to Hersh?”

They are gullible because, as the Journal concludes: “Now it turns out that Washington has “lost” the Ben Laden “death files,” thus protecting in perpetuity the fabricated story of bin Laden’s killing”. This is only the tip of the Iceberg. (Les occidentaux, en particulier les américains, préfèrent utiliser ‘bin’ Laden au lieu de Ben Laden lorsque ‘bin’ veut dire poubelle et cela pour diminuer de l’importance de Ben que les musulmans comme les juifs utilisent fréquemment mais on ne dit pas bin-Guerioun ou bin-Yamine Netanyahu…
En outre, il ne faut pas oublier la devise des néo-conservateurs américains que tout est permis même le mensonge ou 'si vous n'êtes pas avec nous, vous êtes contre nous'. Le monde est libre de choisir et si je ne suis pas avec vous, ça ne veut pas dire, nécessairement, que je suis contre vous, mais j'ai un point de vue différent de votre analyse et j’ai le droit de l'être.

Il faut changer de politique pour changer les esprits et la perception de ces jeunes occidentaux des deux rives de la Méditerranée.

Il faut d’abord distinguer entre les Djihadistes nantis venant de l'Occident et ceux venant de pays pauvres et/ou ravagés par des guerres sanglantes et sans avenir, qu’on ne peut considérer que comme des mercenaires, victimes de la misère ou de la violence ou des deux à la fois, comme ceux que la France et l’Espagne ont recruté ou forcé de rejoindre les rangs que ça soit du Maroc ou de l'Afrique pour mourir pour le fascisme espagnol et la gloire du colonialisme français pour quelques centimes. Où est la différence…

Ces Marocains et Africains subissent les mêmes traitements que ceux utilisés par les colonisateurs français et espagnols comme en témoigne ce rapport de Daesh, «C’est ce qu’a affirmé Abou Khalid Al Jazraoui, l’un des responsables de l’organisation à un média de Daesh cité par le journal Akhbar Al Yaoum, qui révèle que les Marocains et les Tunisiens sont en tête des djihadistes morts au combat depuis que l’organisation terroriste est entrée en Irak, suivis des Tchétchènes et des Russes.» Il s’avère, suivant le spécialiste marocain des mouvements terroristes Khalid Chakraoui, que «les Maghrébins actuellement en Syrie et en Irak n’ont pour l’instant pas de rôle clé au sein de l’organisation à cause entre autres de leur idéologie faible. C’est pour cette raison que les Marocains qui ne sont que des subalternes dans cette organisation tentent de s’imposer au combat, ajoutant qu’il existe des rivalités ethniques et une compétition féroce pour gagner en notoriété au sein de l’Etat islamique.»

D’autre part, il y a beaucoup de ces jeunes égarés qui sont victimes de lavage de cerveaux que ce soit du Wahhabisme, des Frères musulmans ou d’autres comme ils existent beaucoup d’entre eux qui sont de nouveaux convertis et pensent performer leur initiation à cette nouvelle découverte en commettant des actes odieux et qui ne peuvent être tolérés par l’Islam. Ajouté à cela, il faut prendre en compte un nombre considérable de déséquilibrés mentaux qui rejoint les unités de Daesh….

Pour conclure, le Maroc, suivant un rapport du Royaume Uni, est le pays le moins menace par l’EI avec quatre pays d’Afrique qui sont au même niveau.

Par contre, le risque est plus élevé en Europe et aux Etats-Unis. Il reste que le mal vient de ce dernier pays qui a contribué directement au désordre et à la déstabilisation de l’Iraq et de l’Afghanistan pour gangrener ensuite le reste du monde pour semer une terreur globale…



               Partager Partager