Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Farmaroc.com - publié le Jeudi 23 Août à 18:19

Repenser la guerre






Repenser la guerre
Le terme « stratégie » est dérivé du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire », c’est l’aptitude à mener une campagne militaire, ceci correspond à l’échelle « tactique » d’une guerre qui a suscitée depuis toujours l’intérêt de la pensée militaire occidentale notamment de Bonaparte et du prussien Clausewitz, ceci explique l’intérêt occidental lors des deux derniers siècles aux seules tactiques et aux armes dans le sens matérialiste et étroit du terme.

Influencés par un référentiel « impérialiste » et de « croisades », les penseurs militaires occidentaux pensent toujours aux moyens physiques de commencer une bataille mais pas aux issues de terminer la guerre. C’est alors que l’invasion de l’Irak en 2003 n’a servi en fin de compte que l’Iran le pire ennemi des américains et la conquête de l’Afghanistan à rendre la Chine plus forte qu’elle ne l’était. Batailler n’est pas toujours le moyen adéquat pour gagner la guerre, en effet Sun Tzu dit « l’art de la guerre est subjuguer l’ennemi sans livrer bataille » ceci est un idéal vers lequel doit tendre toute pensée militaire, Sun Tzu ajoute « les armes sont des instruments de mauvais augure », ce qui montre que l’art de la guerre tel qu’il a été défini par Sun Tzu englobe la stratégie dans le sens grecque du terme et la dépasse.

Dans un contexte mondial caractérisé par une crise économique sévère mettant en cause le modèle économique occidental et dans un contexte de l’échec militaire des Etats-Unis en Irak et de l’OTAN en Afghanistan et aussi dans un contexte mondial marqué par la renaissance de la puissance économique et militaire de la Chine, la pensée militaire est appelée à nouveau à faire une réflexion globale et à repenser la guerre.

Extrait de : « La maîtrise du ciel »


Tagué : Farmaroc.com

               Partager Partager