Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Samedi 9 Janvier à 10:29

Rencontre à Marrakech sur l'évaluation de la première étape du projet "Coproduction de la propreté"



Marrakech - "Evaluation des résultats de la première année du projet de la Coproduction de la propreté" a été au centre d'une journée de communication, organisée vendredi à Marrakech, à l'initiative de l'Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (AESVT)-section Marrakech.



Lancé dans un quartier de la Cité ocre en juin 2014, ce projet vise l'amélioration du cadre de vie du citoyen tout en impliquant l'ensemble des composantes sociales (associations, syndics de copropriété, établissement scolaire, mosquées, services de santé, la société délégataire de ramassage de déchets et services compétents). 

L'expérience consiste à améliorer l'esthétique et la propreté des espaces de vie, renforcer les valeurs de solidarité et de vie commune, mobiliser et coordonner les interventions des divers acteurs et partenaires locaux et suivre les étapes de création des systèmes de tri à la source, la collecte et la valorisation durable des déchets ménagers. 

Dans une déclaration à la MAP, le président de l'AESVT-section Marrakech, Abdelhalim Fakihani, a souligné que l'association a choisi comme première étape le quartier Al Wahda 4 (région Daoudiate, arrondissement Guéliz) avant de généraliser cette expérience pour couvrir quatre autres quartiers des cinq arrondissements de la Cité ocre.

Le bilan de la première étape de ce projet à Marrakech était très positif et portait sur l'organisation d'activités ciblant les habitants du quartier et les élèves d'un établissement scolaire sis au même quartier. Ces activités visaient, entre autre, la mobilisation des associations de ce quartier, leur sensibilisation à l'importance de la propreté, et l'implication des habitants dans l'opération de tri des déchets ménagers.

Et d'expliquer que les activités visaient aussi un établissement scolaire sis au même quartier, où des ateliers de jardinage et de décoration de l'établissement ont été organisés au profit des élèves.

La prochaine étape de ce projet se poursuivra dans le même quartier et s'étendra par la suite à quatre autres quartiers de la Cité ocre, a-t-il ajouté, relevant que l'association fera de cette initiative une expérience pilote qui témoigne du dynamisme de la société civile dans cette ville qui accueillera la COP 22.

Dans une déclaration similaire, le directeur de l'Académie régionale d'éducation et de formation (AREF) Marrakech-Tensift-Al Haouz, Abdelouahed Mezgueldi a mis en avant le soutien de la famille de l'enseignement à ce projet pour promouvoir la culture de la protection de l'environnement, relevant que ce genre d'initiatives fera de Marrakech un modèle en la matière.

Cette rencontre a été marquée par la présentation du plan d'action de la deuxième année de ce projet, outre l'organisation d'une visite au quartier Al Wahda 4 où l'assistance s'est informée des résultats de ce projet national initié par l'AESVT, le ministère délégué chargé de l'environnement et le ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara