Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



MAP - publié le Mardi 30 Avril à 09:04

Rencontre : La diplomatie parallèle pour le règlement de la question du Sahara




Marrakech - La diplomatie parallèle a un rôle de taille à jouer, aux côtés de la diplomatie officielle, pour apporter sa contribution aux efforts visant le règlement définitif de la question du Sahara marocain, ont souligné les participants à une rencontre tenu en fin de semaine à Marrakech, sous le thème "la diplomatie parallèle et les perspectives du règlement de la question du Sahara marocain".



Rencontre :  La diplomatie parallèle pour le règlement de la question du Sahara
La diplomatie parallèle, pour davantage d'efficience, suppose d'assurer un meilleur encadrement des associations et des acteurs de la société civile, ainsi que l'amélioration du rendement du Parlement et des médias nationaux, en vue de resserrer les rangs et de constituer un front interne capable de défendre l'intégrité territoriale du Royaume, ont ajouté les participants à cette rencontre, organisée conjointement par la Coordination mondiale de la défense de l'intégrité territoriale et du Sahara marocain et l'association Annajah pour le développement social à Lâayoune.

Ils ont également mis en avant l'importance des réformes engagées par le Royaume dans divers domaines ainsi que les projets d'envergure réalisés dans les provinces du sud, tout en jugeant nécessaire de mener une campagne de communication "agressive" à l'échelle internationale pour faire connaitre ces grands acquis et mettre en lumière le climat de liberté et des droits de l'Homme qui règne dans cette partie du territoire national.

Ils se sont félicités aussi du succès de la politique sage et clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI et de la diplomatie marocaine dans le traitement de ce dossier, notamment suite aux évolutions récentes au sein des Nations Unies ayant donné lieu à l'adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2099, réitérant l'engagement de l'ensemble des composantes de la société à rester mobilisées derrière le Souverain pour la défense de la cause nationale et l'avortement de toute tentative visant à porter atteinte à l'intégrité territoriale et à la souveraineté du Royaume.

Ils ont, par ailleurs, mis l'accent sur les violations flagrantes des droits et des libertés dans les camps de Tindouf, tout en appelant l'Algérie à assumer pleinement sa responsabilité dans la persistance du conflit du Sahara, ce qui entrave toute construction maghrébine et risque d'entrainer toute la région, déjà fragilisée, dans une crise multiforme et perpétuelle.

Dans le même ordre d'idées, les participants ont appelé les Marocains résidents à l'étranger (MRE) à jouer pleinement leur rôle en tant qu'ambassadeurs du Royaume pour défendre la cause nationale dans les pays d'accueil et mieux communiquer autour des grandes réalisations accomplies par le Maroc dans divers domaines.

Lors de cette rencontre, les débats ont porté sur "la diplomatie parallèle et la perspective d'une solution des points de vue économique et social", "les défis de la diplomatie parallèle" et "lecture dans la résolution 2099 du Conseil de sécurité".

               Partager Partager