Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c


Leila Assam - Lemag - publié le Samedi 4 Janvier à 21:40

Rejet de la "loi islamique" en Tunisie




Lemag : La "loi islamique" ne sera pas appliquée en Tunisie bien que ce soient les islamistes qui "gouvernent". La Constituante tunisienne, où les islamistes d'Ennahda sont majoritaires, vient, en effet, de rejeter la "loi islamique".



"La Tunisie est un État libre, indépendant et souverain. L'islam est sa religion, l'arabe est sa langue et la République est son régime. Il n'est pas possible d'amender cet article", est-il inscrit dans l'article Premier adopté par 146 voix sur 149 élus votants, rapportent les médias.

La constituante a adopté, ce samedi, les deux premiers articles de la future Constitution, le deuxième également non amendable, prévoyant l'instauration d'un "État à caractère civil, basé sur la citoyenneté, la volonté du peuple et la primauté du droit".

L'Assemblée Constituante a d'ailleurs rejeté deux amendements, l'un proposant l'islam et l'autre le Coran et la sunna comme "source principale de la législation".

Rappelons qu'un autre article abordant ce thème doit encore être étudié dans ce premier chapitre titré "dispositions générales", le n°6 qui fait de l'Etat "le gardien de la religion", "le protecteur du sacré" et le "garant de la liberté de conscience". Un total de 146 articles et quelque 250 amendements doivent être étudiés au total.



               Partager Partager