Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



MAP - Fayçal ACHICK ALLAYL - publié le Mardi 31 Mai à 11:46

Région de Dakhla-Oued Eddahab: la sensibilisation environnementale et la gestion des résidus ménagers solides au cœur des efforts pour protéger l'environnement




Dakhla - La sensibilisation environnementale et la gestion des résidus ménagers solides sont au cœur des efforts soutenus des autorités locales de la région de Dakhla-Oued Eddahab pour protéger l'environnement.



Les autorités locales de la région ont ainsi travaillé au renforcement de la sensibilisation environnementale et sanitaire à travers l'organisation de conférences et de rencontres locale, régionale et internationale dans le cadre d'une approche complémentaire et inclusive avec la participation des citoyens et de la société civile, et ce afin d'améliorer la qualité de vie environnementale et sociale des populations.

Plusieurs conférences scientifiques ont ainsi été organisées en partenariat avec la société civile, notamment le Réseau de la baie de Dakhla pour l'action sociale et le développement, qui avait initié l'"Appel de Dakhla pour le climat" afin d'interpeler la communauté internationale au sujet de la lutte contre les changements climatiques et leurs effets, et ce dans le cadre de la 4ème édition du Forum régional de l'environnement à Dakhla qui s’est déroulé du 22 au 25 octobre 2015.

De même, ladite association était derrière l'organisation d'une conférence placée sous le thème "L'environnement, un capital commun, une responsabilité collective", à l'occasion de la Journée arabe de l’environnement.

Autre question d'intérêt public en matière de protection de l'environnement au niveau de la région, la gestion des résidus ménagers solides qui constitue l'un des défis majeurs entravant le processus de développement urbain à Dakhla, puisque la plupart de ces résidus finissent sans traitement dans des dépotoirs anarchiques.

Parmi les réalisations accomplies dans ce sens, l’on citera le lancement de la décharge publique contrôlée de Dakhla-El Argoub qui permettra de traiter 149.597 tonnes de déchets annuellement pour un coût de 100 DH par tonne.

Cette structure, qui a nécessité un investissement de 281 millions DH, permettra de recycler et valoriser les déchets et d'assurer le suivi écologique de la décharge et de son impact sur l’environnement et la population et contribuera, grâce à son emplacement, à la mise à niveau du paysage urbain de la région.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».