Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



MAP - publié le Jeudi 14 Avril à 12:04

Récupération de Tarfaya, une épopée héroïque dans le combat national pour le parachèvement de l'intégrité territoriale




Rabat - Dans un climat de forte mobilisation sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, le peuple marocain célèbre, vendredi, avec fierté le 58ème anniversaire du retour de la ville de Tarfaya à la Mère Patrie (15 avril 1958), une épopée héroïque inscrite en lettres d'or dans le processus de parachèvement de l'intégrité territoriale du Royaume et de consolidation de l'Unité nationale.



Le Maroc a consenti d'énormes sacrifices dans sa lutte contre le colonialisme qui avait mis en coupe le territoire national, en le divisant en plusieurs zones d'influence, espagnole dans le nord et le sud et française dans le centre, et en soumettant Tanger à un statut international. Ceci a compliqué le processus de parachèvement de l'indépendance du Royaume pour laquelle le Trône et le peuple ont consenti d'énormes sacrifices, qui ont été couronnés par le retour au pays de feu SM Mohammed V et de la famille royale le 16 novembre 1955, a indiqué dans un communiqué, le Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération.

La fin du Protectorat n'a été que le début de l'épopée du "Grand Jihad" pour l'édification d'un Maroc nouveau dont l'une des priorités était la libération des autres territoires occupés. C'est dans ces conditions qu'en 1956 l'armée de libération s'est mobilisée pour libérer les parties sud du territoire national sous occupation espagnole. 

De même, le discours prononcé par feu SM Mohammed V à M'Hamid El Ghizlane, le 25 février 1958, en présence de représentants des tribus du Sahara marocain, a été décisif quant à la détermination du Maroc à aller de l'avant dans le recouvrement de ses terres spoliées au Sahara. Grâce à la perspicacité du père de la Nation et à la symbiose régnant entre le peuple et le Trône, le Maroc a pu récupérer Tarfaya en 1958 pour inaugurer une étape déterminante dans le combat national pour le parachèvement de l'intégrité territoriale et la consolidation de l'unité nationale. 

Persévérant sur la même voie, le Royaume, sous la conduite éclairée de feu SM Hassan II, a pu récupérer Sidi Ifni en 1969. Le combat pour le parachèvement de l'intégrité territoriale se poursuivit sans relâche jusqu'en 1975, date de la Marche Verte, qui a permis aux Marocains de récupérer leurs provinces du sud.

Cette dernière victoire est venue à point nommé pour couronner la lutte héroïque menée par les Marocains. En effet, le drapeau national a été hissé le 28 février 1976 dans la ville de Laâyoune sonnant le glas de la présence coloniale au Sahara marocain.

Une autre étape cruciale dans ce processus de parachèvement de l'intégrité territoriale a été le retour d'Oued Eddahab, le 14 août 1979, dans le giron de la Nation.

Cette lutte patriotique se poursuit sous la Sage conduite de SM le Roi Mohammed VI, avec force, détermination et ténacité, pour défendre les principes de liberté, mettre fin au différend artificiel autour du Sahara marocain et consolider les liens de fraternité entre les peuples de la région.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».