Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



MAP - publié le Jeudi 23 Avril à 10:00

Rapport du SG de l'ONU sur le Sahara




New York - Les membres du Conseil de sécurité ont favorablement accueilli le dernier rapport du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, sur le Sahara, a indiqué, mercredi, le Président du Conseil, l'ambassadeur du Mexique, Claude Heller.



Les quinze ont fait part de leur "soutien aux idées " développées par le Secrétaire général dans son rapport ainsi qu’à " la stratégie proposée " par son nouvel Envoyé personnel, Christopher Ross, afin d’aller de l’avant vers des négociations substantielles, a déclaré à la MAP Heller à l’issue de consultations à huis clos du Conseil sur la question du Sahara.

Comme le recommande Ban Ki-moon, le Conseil devra adopter, a-t-il ajouté, une résolution qui appuie les efforts de médiation de l’ONU et qui proroge d’un an le mandat de la MINURSO.

D’autres diplomates ont confié à la MAP que cette séance des consultations, qui s’est déroulée en présence de Ross, a été marquée par plusieurs interventions insistant sur la nécessité de réaffirmer le soutien du Conseil à l’Envoyé personnel du Secrétaire général et d’encourager les parties à entrer dans des pourparlers de fond sur la base de la résolution 1813 du Conseil de sécurité, en vue d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable.

Dans son dernier rapport, Ban Ki-moon a réitéré son appel aux parties de poursuivre les pourparlers de " bonne foi et sans conditions préalables et de faire preuve d’une volonté politique pour engager des discussions substantielles et assurer le succès des négociations ".

Il a, en outre, estimé nécessaire "une préparation minutieuse" d’une prochaine série de pourparlers, relevant que "peu de progrès ont été réalisés depuis le dernier round des négociations pour favoriser une issue positive d’un 5ème round".

Ross, rappelle-t-on, a été nommé par le Secrétaire général de l’ONU, en janvier dernier, avec pour mission de travailler avec "les parties et les pays voisins sur la base de la résolution la plus récente du Conseil de sécurité 1813 et des précédentes résolutions en se fondant sur les progrès réalisés jusqu’à présent dans la recherche d’une solution politique, juste et durable".

Des délégations du Maroc, du Polisario, de l’Algérie et de la Mauritanie, ont pris part, depuis juin 2007 à Manhasset près de New York, à quatre rounds de négociations sur le Sahara en présence de l’ancien facilitateur des Nations Unies, Peter Van Walsum.

Ce processus de négociations a été enclenché grâce à l’initiative d’autonomie pour la région du Sahara présentée par le Maroc et qui a été saluée par le Conseil de sécurité de l’ONU et l’ensemble de la Communauté internationale comme étant l’aboutissement d’un effort sérieux et crédible pour mettre fin au différend régional sur le Sahara .

               Partager Partager