Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Les contacts entre Moscou et les Taliban suscitent l'inquiétud: Kaboul... | via @lemagMaroc https://t.co/Lnvoip2T56 https://t.co/ph2LXl3kGX


Larbi Amine - publié le Vendredi 2 Décembre à 10:21

Rapport de l'ONU: Une deuxième révolte arabe se profile




New York : Les nations unies ont publié, le 29 novembre 2016, le rapport : ‘AHDR 2016’.



Archive
Archive
Le monde arabe est plus que jamais une poudrière sur le point de ré-exploser, selon le dernier rapport du PNUD, ‘Arab Human Development Report 2016 - Youth and the Prospects for Human Development in a Changing Reality’.

Dans ce rapport qui a dévoilé des chiffres alarmant sur le monde arabe, il est dit que la leçon du printemps arabe, éclaté en 2010 / 2011 et qui a dévasté six pays dans la région, semble ne pas avoir été bien retenue par les régimes politiques arabes.

Les rédacteurs du rapport ont déploré que 
‘‘les régimes aient développé une résistance impitoyable à la dissidence, mais beaucoup sont moins attentifs à ses causes.’’

Les chiffres présentés par le rapport  ‘AHDR 2016’ sont assommant :

-  Les Arabes ne représentent que 5% de la population mondiale, mais ils représentent 45% des terroristes dans le monde, 68% des décès liés aux guerres, 47% des déplacés internes et 58% des réfugiés.

-  La population des jeunes arabes (15 à 29 ans), s'élève à 105 millions. Parmi elle, 30% de chômeurs, soit deux fois la moyenne mondiale. 

-  Près de la moitié des jeunes femmes arabes qui recherchent des emplois ne le  trouvent pas, soit 4 fois la moyenne mondiale de 16%.

-  D'ici à 2020, trois Arabes sur quatre, pourraient être vivant dans des pays vulnérables aux conflits.

Le rapport a déploré que la gouvernance dans le monde arabe, demeure fermement le domaine d'une élite souvent héréditaire :
‘‘Ceci pousse les jeunes à se sentir prisonniers d'un sentiment inhérent de discrimination et d'exclusion, ce qui engendre pour eux, un affaiblissement de leur engagement à préserver les institutions gouvernementales de leurs pays.’’

Les jeunes arabes, relève le rapport, n’éprouvent plus de sentiment patriotique: 
‘‘Ils vont s'identifier davantage à leur religion, à leur secte ou à leur tribu.’’

Cette nouvelle génération arabe, souligne le rapport, est 
‘‘la plus instruite et la plus urbanisée de l'histoire de la région arabe. Grâce aux médias sociaux, ces jeunes sont plus en harmonie avec le monde qu’avec leur gouvernements’’.

Le changement, ils le veulent ardemment et pourront tous brûler pour l’avoir, conclut le rapport:
‘‘Ils peuvent préférer des moyens plus directs et plus violents, surtout s'ils sont convaincus que les mécanismes existants de participation et de responsabilité sont inutiles».

Pour consulter le rapport ‘AHDR 2016’, cliquer sur la photo




               Partager Partager


Commentaires

1.Posté par Driss BENMANSOUR le 03/12/2016 03:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il a fallu par exemple, deux grandes guerres mondiales et autant de révoltes, de crises, de morts de déplacements de populations pour que l'Europe soit celle qu'on connait aujourd'hui... Alors, le monde arabe ne fait que reproduire les ingrédients naturels de tout ce qui a toujours fait l'histoire de toute l'humanité. Les guerres, les conflits, les déplacements de populations, la disparition des empires ou des états... C'est malheureusement là le moteur de tous les changements et de tous les bouleversements politiques de l'humanité depuis la nuit des temps. L'issue probable (ou souhaitable) de cette lourde bataille au sein du monde arabe : la disparition à jamais de l'islamiste et du panarabisme en tant que référence idéologique.
Dans une interview en 2006, Adonis arrivait à une autre conclusion encore plus probable : "Si je considère les arabes, avec toutes leurs ressources et leur potentiel, et si je compare ce que les arabes ont réalisé ces cents dernières années à ce que les autres ont réalisé durant la même période, je dirais que les arabes sont en voie d'extinction, dans le sens où ils n'ont aucune présence créatrice dans le monde. Les arabes ont des masses d'individus, mais un peuple s'éteint quand il perd son énergie créatrice, le pouvoir d'améliorer et de changer le monde."

Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».