Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - Driss Hachimi Alaoui - publié le Jeudi 9 Octobre à 09:52

Rallye OiLibya Maroc-2014 : Les mécaniciens, soutiers de la course à temps plein



Marrakech - Travailleurs de l'ombre, les mécaniciens de course jouent un rôle indéniable dans l'optimisation de la performance des véhicules et s'engagent dans un défi quotidien consistant à tout passer au crible et ne rien laisser au hasard.



A la fin de chaque étape du rallye OiLibya Maroc-2014 dont la 15e édition se tient du 03 au 09 octobre, le pilote remet son bolide entre les précieuses mains des mécaniciens qui enchaînent les nuits blanches avec le seul souci de pallier, le plus rapidement possible, toute panne mécanique ou dysfonctionnement technique.

En fait, les mécaniciens n'ont pas de répit et oeuvrent d'arrache pied afinque tous les véhicules de l'écurie, toutes catégories confondues, soient prêtes à repartir le lendemain.

"Le mécanicien de course est tenu d'assurer la réparation, l'entretien et les ajustements du véhicule", a confié à la MAP le Belge, Jean Marc Fortin, patron d'Overdrive Racing, notant que chaque voiture est entretenue par trois mécaniciens, à savoir un chef et deux assistants qui doivent garantir le maximum de performance, de maniabilité et surtout de sécurité car la moindre erreur peut mettre en péril le pilote et le copilote.

S'agissant des tâches régulières effectuées par les assistants, M. Fortin a fait savoir qu'il s'agit du changement des plaquettes de freins, des roues, des mises au point électroniques et hydrauliques en sus de tous les éléments d'usures.

"Le métier de mécanicien de course requiert beaucoup de rigueur et de patience dans la mesure où ces techniciens savent l'heure de début du travail sans pour autant savoir celle de leur départ en raison des différents imprévus qui peuvent à tout moment survenir.

Le mécanicien devra également avoir le sens de communication et être à l'écoute des pilotes en ce qui concerne les changements à apporter dans l'optique d'améliorer constamment la performance des véhicules, a-t-il dit, mettant en exergue l'importance de la formation continue du fait que l'industrie automobile connait régulièrement des changements technologiques de grande envergure.

Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le rallye OiLibya Maroc 2014, second rallye Tout-Terrain au Monde après le Dakar, relie en six étapes, Erfoud à Marrakech via Zagora et se déploie sur un parcours de 2.000 km de course, dont 1.450 km de secteurs sélectifs à travers des pistes montagneuses, des oueds ensablés et de grands ergs de dunes.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara