Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr



K.B. - publié le Jeudi 8 Février à 19:38

Rabat et la peine de mort




Lors du 3ème congrès conte la pine de mort tenu à Paris du 1er au 3 février dernier, il a été beaucoup question de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Michel Taube, de l'association organisatrice de la réunion, « Ensemble contre la peine de mort », a émis l’espoir de voir le Maroc tordre le coup à la peine capitale « à brève ou moyenne échéance». «Cela ferait sauter un verrou que de voir un grand pays arabe et musulman en finir avec une justice qui tue.» Rabat voudrait bien faire le pas. Mais c’est très délicat. Un vrai consensus national faisant encore défaut sur cette question qui ne relève pas que des politiques dans un pays non laïc.



Concrètement la classe politique, à part les islamistes qui continuent à cultiver l’ambiguïté sur une question pourtant clairement tranchée par le rapport final de la défunte Instante Equité et Réconciliation (publié en décembre 2005 sur ordre du Roi Mohammed VI), est unanime quant à l’opportunité de l’abolition de la peine du mort au Maroc ou du moins quant à un moratoire de longue durée contre ce châtiment. Mais l’affaire ne dépend pas que des politiques ni de la société civile.

L’Etat marocain n’étant pas laïc, l’avis unanime des oulémas est indispensable même si la position du Roi est prépondérante. Une fatwa du conseil des oulémas donnant le feu vert à une éventuelle abolition de la peine de mort est donc attendue. Mais selon une source anonyme « l’attente sera longue, assez longue toutefois pour les associations abolitionnistes nationales et internationales. »

En attendant, Rabat pourra rendre public son accord pour un moratoire de longue durée contre le châtiment suprême qui, faut-il le rappeler, n’a jamais été appliqué depuis 1993. « Il existe déjà un moratoire officieux contre la peine de mort au Maroc depuis 14 ans », ajoute notre source qui précise que « le Royaume fait partie de 85 pays favorables à un tel moratoire sur les exécutions ». Wait and see.



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles