Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
PNUE : MASEN lauréate du prestigieux prix "Champions de la Terre", la... | via @lemagMaroc https://t.co/rwL3yyD0AA https://t.co/PFWit4edpM


MAP - Lemag - publié le Jeudi 9 Janvier à 09:21

Rabat : Présentation de l'ouvrage "Maroc-Algérie : la méfiance réciproque"



Rabat - Le livre "Maroc-Algérie : la méfiance réciproque" de son auteur le journaliste et écrivain Taieb Dekkar, a été présenté mercredi à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, à Rabat.



A travers cet ouvrage, paru en 2013 aux éditions l'Harmattan, l'auteur, un ancien correspondant de l'Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) à Alger décrit habilement la situation politique, économique et sociale en Algérie à la fin des années 80, au début des années 90, puis au début des années 2000, une période marquée tantôt par l'ouverture des autorités d'Alger sur les partis politiques, tantôt par le coup d'arrêt donné au processus démocratique.

L'ouvrage présente aussi l'état et l'évolution des relations maroco-algériennes, que l'auteur insiste à souligner qu'il "appréhendent sous l'angle non pas du juriste ou de l'historien, mais du journaliste". Il s'agit, lit-on dans l'introduction du livre, de détails tirés de la mémoire de M. Dekkar et non pas consignés dans un journal autobiographique.

Les relations entre Rabat et Alger sont naturellement l'un des sujets phares de l'ouvrage, et que l'auteur, un fin connaisseur des liens entre les deux voisins, décortique soigneusement, en offre une lecture profonde et avance une proposition à la fois audacieuse et ambitieuse pour venir à bout de tous les obstacles qui entravent leur épanouissement.

Il s'agit d'une proposition à même de garantir une véritable et nécessaire normalisation, mais que M. Dekkar qualifie d'emblée d'"utopique ou du moins difficiles à réaliser".

"Je préconise, écrit-il, une démarche fédéraliste à l'allemande, l'autonomie régionale pour notamment bien prendre en charge les revendications identitaires locales, des élections simultanées dans l'ensemble du Maghreb, le transfert de l'ensemble des pouvoirs aux régions, la mise en place de structures fédérales pour la gestion d'une politique étrangère et de défense commune ainsi que des politiques monétaires et de télécommunications".

Interrogé par la MAP sur la réalisabilité de cette proposition, l'auteur, qui a également servi en tant que correspondant de l'Agence en Allemagne, soutient que si elle est utopique, elle demeure néanmoins "réalisable sur le long terme".

"Les deux pays sont condamnés à s'unir aujourd'hui ou dans deux siècles", ajoute-t-il, faisant observer que la clef de l'union réside en la "démocratisation de la société maghrébine et le respect des droits de l'Homme".

Les participants à cette cérémonie de présentation, venus nombreux et de tous les horizons, ont été unanimes également à souligner que si cette proposition reste très difficile à mettre en œuvre dans l'immédiat ou même dans un futur proche, elle a le mérite d'être ambitieuse, sinon rêveuse, mais aussi de soulever un débat intéressant au Maroc et éventuellement en Algérie.

L'auteur, qui avait servi à Alger sur deux temps (1989-1995 et 2003-2006), fait aussi la comparaison entre la situation dans les deux périodes. Si sur le volet économique les choses semblaient avoir réalisé des avancées, notamment sur le côté des infrastructures, "sur le plan politique, la situation semblait bloquée. Fini l'effervescence des années quatre-vingt-dix, y compris dans le secteur de la presse, qui avait relativement changé de tonalité. L'engouement manifesté, à cette époque, à l'égard de la presse indépendante, s'était quelque peu estompé".

Pour le modérateur de cette rencontre, le journaliste et intellectuel Abdellah Stouky, l'ouvrage de M. Dekkar constitue "une initiative courageuse, prometteuse et pionnière" qui pourrait "faire bouger les choses".

"C'est très plaisant et réconfortant qu'un livre comme ça, et le débat qu'il y a eu autour ait été fait à partir du Maroc", dit-il dans une déclaration à la MAP, appelant "nos confrères en Algérie soeur" de faire de même.

De son côté, l'ancien président du Conseil consultatif des droits de l'Homme (CNDH) , Ahmed Herzenni, soutient que "le principal mérite d'un tel ouvrage, qui est l'œuvre d'un journaliste qui a suivi au quotidien la situation en Algérie, c'est d'approvisionner le lecteur en éléments d'information qui permettront de se construire une opinion sur l'avenir des relations entre les deux pays".

En effet, l'auteur indique que, outre la situation politique et sociale de l'Algérie, et l'évolution des relations bilatérales, l'ouvrage apporte aussi un regard sur "quelques incidents bilatéraux, d'une certaine gravité, qui ne sont pas parvenus à l'attention du grand public".

Taieb Dekkar a été aussi correspondant de la MAP à Oujda, Paris, Bonn et Berlin, puis directeur de l'information à Rabat.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara