Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Abdelkarim Chankou - publié le Jeudi 20 Septembre à 10:23

Qui cherche à brouiller la France avec le Monde arabe ?




Certains ont crû que la lune de miel entre la France et le monde arabe s’arrêterait avec le retour des socialistes à l’Elysée. Erreur de calcul.



Qui cherche à brouiller la France avec le Monde arabe ?
D’autant que le rapprochement entre Paris et les capitales arabes, une tradition sous la Ve république, a même pris un bon coup de fouet en mai 2012, et à part quelques frictions, plutôt médiatiques, dont la polémique sur la délocalisation d’un service d’appels téléphoniques  francilien au Maroc, la danse du ventre bat son plein entre l’Hexagone et le Monde arabe. Et cette lune de miel aurait un goût de fiel pour certains adversaires politiques de la Gauche républicaine et leurs prolongements par continuité en dehors des murs français.

Mais comme du gros grabuge il y en a toujours à l’approche d’importantes échéances électorales, du rififi du même gabarit se manifeste souvent au faîte d’une entente «concordiale» entre deux parties, deux nations, deux mondes. L’apogée, ici, c’est l’inauguration en grande pompe du département d’arts islamiques au Louvre en présence du Président de la république François Holland et plusieurs princes et princesses arabes et islamiques, un projet qui a nécessité un gros budget (et des années de labeur et de nombreux chefs d’œuvre) auquel certains Chefs d’Etat arabes ont généreusement participé dont le Roi du Maroc. 

Une occasion inespérée, doublée des Fêtes juives du Nouvel an et du Kippour. Il fallait donc s’attendre au petit grain de sable qui viendrait gripper la machine du rapprochement. Le grippage est là et il est sorti de ce «talon d’Achille» des démocraties occidentales qu’est la sacro-sainte liberté de blasphémer tout ce qui touche ou sent le sacré y compris  les morts et aussi les maures…

Et last bu not least, quels que fussent les crimes ou les délits que les détracteurs de l’Islam pensent -ou veulent faire croire- que Mahomet a commis, il faut bien se rendre à l’évidence que ce dernier est mort depuis 14 siècles quand bien même les délais de prescription de l'action publique varient en France de 3 à 10 ans.



               Partager Partager