Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



MAP - publié le Lundi 18 Juillet à 09:22

Question du Sahara: L’Union africaine est tenue en otage par une minorité en violation flagrante de la légalité internationale






Washington - Il est venu le temps pour l’Union africaine (UA) de corriger une erreur historique qui a vu le Maroc quitter l’Union dans des conditions extraordinaires, a souligné dimanche, Peter Pham, Directeur de l’Africa Center, relevant de l’Atlantic Council, en estimant que l’organisation panafricaine "ne peut plus rester en otage d’une petite minorité, guidée par une idéologie désuète en déphasage avec la légalité internationale pour ce qui est de la marocanité du Sahara".

"Une petite minorité tient en otage une grande majorité au détriment de la légalité internationale et des meilleurs intérêts du continent africain dans son ensemble", a déploré l’expert US, en soulignant que "le retour du Maroc au sein de cet ensemble régional permettra de rétablir le Royaume dans son plein droit et à l’UA de se mettre en phase avec le droit international".

M. Pham a affirmé, d’autre part, que le Maroc avait quitté l’Organisation de l’unité africaine "dans des circonstances extraordinaires, mais que le Royaume n’a jamais tourné le dos à l’Afrique, comme en atteste la stratégie Royale de mise en oeuvre de partenariats gagnant-gagnant avec les pays africains".

"Grâce au leadership du Souverain, le Maroc est devenu une force de projection agissante dans le continent pour asseoir un développement solidaire, soucieux du bien-être des populations et de leur épanouissement", a souligné M. Pham, en estimant que "le retour du Maroc à la place qui lui est due au sein de cette organisation permettra de corriger une erreur historique et de rétablir le Royaume dans son plein droit".

               Partager Partager


Commentaires

1.Posté par Samir SAHRAOUI le 19/07/2016 22:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Article qui relate la situation, de cette désunion de l'union africaine.
Le régime algérien a payé très cher le ticket d’entrée de son bambin illégitime : effacement de la dette de 13 pays africains, approvisionnement en pétrole et aides financières pour les autres etc...
Quelques précisions ci-après:
L'idéologie en question est en fait l'attrait de l'argent, de la générosité du libyen Keddafi et des généreux généraux algérien aux deux étudiants marocains de Rabat (Mohammed Abdelaziz et son compére) en quête d'un avenir meilleur. Bien entendu les payeurs exigent une obéissance sans reproche. Plus tard Keddafi a demandé au polisario (ceux qui étaient à la charge de la Libye) d'aller libérer leur territoire, ce dernier a été anéanti par l'armée marocaine. Keddafi s'en trouva débarrassé et tel était le but. Les chefs du polisario, qui croupissent à Alger et ailleurs dans certaines capitales occidentales gracieusement payés par Alger sont un danger pour l'Algérie malgré le contrôle qu'exerce l'Algérie sur ce groupe de combattants.
Un jour le chien mordra son maitre.

Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».