Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



Fatima-Ezzahra Khadir - MAP - publié le Vendredi 3 Juin à 11:55

“Quel avenir pour la PME en bourse?”: Le programme “Elite” apporte la réponse






"Quel avenir pour la PME en bourse?", est le thème une conférence-débat, organisée jeudi à Casablanca, durant laquelle le programme "Elite" a été présenté comme une "initiative innovante" pour aider ces entreprises à préparer et structurer leur croissance via l’accès à des opportunités de financement à long terme. "La Bourse n’est pas réservée uniquement aux grandes entreprises. Le financement par la bourse est de plus en plus adapté aux besoins des PME. D’ailleurs, certaines s’y sont essayées avec succès", ont souligné les participants à cette rencontre, initiée par le mensuel "Economie Entreprises" en partenariat avec Inforisk.

"Forte de nombreux avantages, une Offre Publique de Vente (procédure souvent utilisée pour les introductions en bourse) est aussi apte à offrir aux PME l’élan nécessaire à une croissance pérenne, d’où l’importance d’accentuer le rapprochement vital entre la Bourse et la PME", ont-ils ajouté.

Selon une étude réalisée par la Bourse de Casablanca, la méconnaissance des différents instruments de financement existants, la difficulté de mettre en place une stratégie de croissance claire et ambitieuse et des business plans solides, outre les problèmes de gouvernance, sont les principaux obstacles qui entravent l’accès des PME au marché des capitaux.

Aussi, le programme "Elite" se présente-t-il comme une "initiative innovante" pour combler l’écart entre les exigences du marché des capitaux et la réalité des entreprises marocaines et notamment les PME, ont-ils expliqué durant cette rencontre, tenue en marge de la 8ème édition du classement des PME les plus performantes éditée par Inforiskessor 1000, hors-série annuel qui analyse l’évolution d’un échantillon de 1000 PME marocaines.

Première concrétisation du partenariat entre London Stock Exchange Group (LSEG) et la Bourse de Casablanca, "Elite" forme un écosystème dynamique, bâti autour de l’entreprise pour soutenir et favoriser l’innovation, l’entrepreneuriat et la croissance, ont relevé les conférenciers. Construit de façon à amener les entreprises qui y adhèrent à identifier leurs problématiques et à mettre en place les mesures adéquates pour les résoudre, ce programme leur garantit une visibilité certaine auprès des investisseurs nationaux et internationaux et leur facilite le financement, surtout qu’elles ont accès à une plateforme digitale qui regroupe l’ensemble de la communauté "Elite", ont-ils soutenu. A travers une approche comprenant un programme de formation, une période d’accompagnement soutenue par des mentors et un accès direct à la communauté financière par le biais d’une plateforme communautaire dédiée, "Elite" facilite et améliore l’accès des entreprises à un panel de compétences plus sophistiquées, un large réseau et des sources de capitaux diversifiées en vue d’accélérer les opportunités de croissance, ont-ils poursuivi.

Les conférenciers ont mis en avant, dans ce cadre, un "capital neutre" ouvert à toute opportunité de financement et offrant différentes options allant de l’accès aux private equity, aux fonds de capital-risque et aux produits de dette, jusqu’à l’introduction en bourse (IPO).

La rencontre a été, notamment, marquée par des témoignages professionnels de sociétés, dont l’IPO a constitué un success-story, leur insufflant une nouvelle dynamique et contribuant de manière significative à leur développement, et d’autres qui ont fait confiance au programme "Elite".

Le Maroc est le 1er pays non européen où le programme "Elite", développé par le LSEG, adapté et mis en place au Royaume Uni en 2014 et dans plusieurs pays d’Europe en 2015, a été déployé.

Lancé en avril 2012 en Italie, le programme a attiré en 3 années plus de 150 conseillers financiers et professionnels, plus de 90 investisseurs institutionnels (private equity et investisseurs en dette privée), plus de 320 entreprises sélectionnées parmi les entreprises les plus ambitieuses, opérant dans 30 secteurs, dans 21 pays d’Europe.



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème

Jeudi 6 Octobre 2016 - 12:02 Des législatives 2.0