Lemag.ma : Le quotidien maghrébin
     

Suivez-nous
App Store | © icondock.com
Twitter | © icondock.com
Facebook | © icondock.com
Newsletter | © icondock.com
YouTube | © icondock.com
Mobile | © icondock.com
Podcast | © icondock.com
Rss | © icondock.com





Quand Moncef Merzouki "pète les plombs" !


Ahmed Bellasri - Emarrakech - publié le Vendredi 14 Septembre 2012 à 20:54


Doha : Lors d'une conférence de presse bien brève à Doha, le président tunisien Moncef Merzouki s'est déchaîné contre un journaliste en le traitant "d'insolent". Et pour cause, le journaliste parlait au téléphone lors de la conférence.


En effet, et en marge de sa participation au forum arabe sur le recouvrement des avoirs, qui a démarré ce mardi 11 septembre à Doha, le président tunisien, Moncef Merzouki, a perdu ses nerfs et a crié sur un journaliste qui parlait au téléphone quand Merzouki répondait aux questions des journalistes.

Le président tunisien ne s'est pas contenté de crier, il a même traité le journaliste en question d'insolent, concluant bien violemment "Il n'y a rien à dire". La réaction du président a été jugée "agressive" par les médias tunisiens, notamment la chaîne Nessma.





Commentaires

1.Posté par le marocain le 15/09/2012 06:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toutefois,il y a un protocole,et un respect envers un Chef d'état.
Ces jeunes journalistes se prennent pour des intellectuels et instruits que les Présidents des états.
Hassan 2(que Dieu ait son âme)avait chassé un journaliste,au cours d'une conférence de presse,habité en chemise demi manche sans veste.
Parler au téléphone au moment où un chef d'état répondait aux questions des journalistes est une impolitesse flagrante.C'est un mépris.
Et Marzouki a raison de faire la remarque au jour....na...liste de dernière heure.

2.Posté par NESS ELLIOT le 15/09/2012 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merzouki n'est pas un politique ni un pro de la communication.
Il n'est pas à sa place , tout le monde le sait mais la Tunisie à beaucoup de problèmes a régler et s'il arrive à se calmer il restera encore un peu .
La question est posée par un journaliste mais la réponse est faite pour les téléspectateurs.
Pendant le temps de la réponse tous les journalistes regardent leurs notes ou parlent avec la régie.

Actus | Société | Economie et Entreprise | Sport | Focus | Cultures | Libraire | Médias et Tech | Analyses | Chroniques | Interviews | Lemag | Le Courrier




Abonnez-vous à la Newsletter


Nous Suivre

#Lemag..ma