Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



eMarrakech .info - publié le Lundi 28 Septembre à 10:12

Qu'est ce qui empêcha l'autodétermination des Sahraouis ?

None








Aujourd'hui Trois des quatre gouverneurs des provinces sahariennes son des Sahraouis, les maires également.

On trouve des Sahraouis parmi les officiers de l'armée de la Police de la Gendarmerie.

Des Ambassadeurs, des sous préfets ....

Depuis que le Maroc administre le Sahara, en plus des aménagements infrastructurels, il a permis à ce que les affaires régionales soient tenues par des Sahraouis ...

Maintenant, il propose beaucoup plus, notamment l'autonomie : les Sahraouis gérerons eux-mêmes et démocratiquement leurs affaires à travers des organes législatifs, exécutifs et judiciaires.

L'autonomie prévois la création d'un parlement autonome, ou les membres de ce parlement seront élus par les différentes tribus Sahraouis et par les habitants de la région, le tout par un suffrage universel.

Ce parlement aura la tâche de désigner un chef du Gouvernement local.

Cette autonomie sera soumis à un référendum.

A l'époque déjà :

Dans les accords de Madrid au Paragraphe 3, qui stipule :

"L'opinion de la population Sahraoui à travers la djemma, sera respectée"

Le Maroc, l'Espagne et la Mauritanie se sont engagés à respecter le droit à l'autodétermination des populations Sahraouis, c'est évidemment la position de l'ONU à l'époque et elle est encore tenue aujourd'hui.

La seule solution réside dans la concertation, dans les négociations et dans la consultation, mais et il faut le savoir, Cette autodétermination peut se faire de mille façons et ne débouche pas forcement sur l'indépendance d'un territoire.

Quand le Polisario refusa l'idée d'un Référendum

Le saviez vous ? Le Polisario a refusé qu'un référendum soit appliqué dans les provinces du Sud, (Référendum qui devait parachever les accords de Madrid, si le taux d'approbation était significatif), parce que celui-ci n'incluait pas le séparatisme.

La question était fort simple, "Acceptez-vous les accords de Madrid ?".

Quelle a été la démarche du Polisario, pour rendre inapplicable ce Référendum ?

La virulente attaque de Guelta zemmour, a prisé la trêve d'arme indispensable à l'organisation de ce référendum.

C'était aussi simple, mais à cet instant, diplomatiquement la situation bascula en faveur du Maroc.

L'opinion publique internationale ainsi que des Observateurs se sont interrogés sur les réelles Motivations du Polisario et de ceux, qui au Maghreb le soutiennent.

La position de l'union européenne (L'union des dix à l'époque) avait voté une résolution, la résolution Lalor du 12 mars 1981.

Cette résolution confortait les thèses Marocaine et défendait l'idée d'un référendum pour entériner les Accords de Madrid.

Vite, défié par les journaux propagandistes de l'Algérie et par une position virulente des membres du Polisario.

A l'époque le "Conseil du commandement de la révolution" Organe exécutifs du Front, avait fait parvenir à l'agence de presse italienne, un communiquer.

Celui-ci indiquait que le polisario, refusait le référendum de confirmation et qu'il repousse tout accord qu'il pourrait y avoir entre le Maroc et l'Algérie, le Maroc et la Mauritanie ainsi qu'avec l'Espagne et la Libye.

Les ignares Algériens, à qui appartient dorénavant le Polisario, ont décidé comme le dit bien Sidhoum, la voie du "Na, Na, Na îpouis Nâ, jî vouloir la liberté du Sahraouis".

Pour tenir cette position l'Algérie déclare que :

Cet accord n'a aucune valeur dans la mesure ou la djemma est morte lorsque la moitié de ces membres à regagner le Polisario en Algérie. Le point de vue est pertinent puisque pour l'Algérie cette assemblée territoriale est dissoute ....

Seulement voilà, à l'époque il n'y avait pas que le Polisario comme mouvement de libération :

1. Polisario
2. Front de la libération et de l'unité (Pro Marocain)
3. Le Mouvement Muslim
4. Le Front pour la libération et le rattachement à la Mauritanie

A la vue de ces informations il apparait que le Maroc et les autres signataires des accords de Madrid ont respecté l'autodétermination des Sahraouis, car contrairement aux déclarations Algériennes, les Sahraouis ne sont pas représentés que par le Front Populaire de la Saguia el-Batata, mais par d'autre mouvement ou aujourd'hui d'autre assemblée consultative comme le Corcas, qui a trouvé toute légitimité auprès de l'ONU à Chaque Round ....

Ces éléments prouvent également que le seul référendum acceptable pour le Polisario est celui qui déboucherait automatiquement sur une sécession et une indépendance total.

Écrit, par Sahara marocain

Source : http://sahraouismarocain.blogspot.com/2009/09/ques...


               Partager Partager