Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



Dr Idrissi My Ahmed - publié le Mardi 24 Juin à 13:55

Propos sur la femme de Si Benkirane au parlement




A PROPOS DES MOTS PORTES SUR LA FEMME TELQUE LANCES AU PARLEMENT PAR MONSIEUR BENKIRANE



Ses mots on été dévoyés, et sortis de leur contexte du moment, par ses adversaires politiques, pour en faire la risée, une fois de plus, afin d'amuser la galerie des laïques et des modernistes, ou prétendus tels.

HENRI , UN FRANCAIS , M'A ECRIT CECI :

'' J'ai toujours été du côté des femmes qui défendent leurs droits. Je suis surtout hostile aux cultures rétrogrades qui placent la femme sous la coupe du père ou du frère, puis du mari. Ces cultures, sous couvert de religions, servent l'homme, c'est à dire le mâle. '' La femme n'est pas un objet qui appartient à l'homme. Dans nos banlieues de grandes villes, on voit bien que les jeunes filles d'origine maghrébine, sont "souvent" sous la coupe du père ou du frère qui les obligent à porter le voile. Parfois plus, sans parler des excisions . . . Oui, je suis du côté des féministes. Résolument. ''

JE LUI AI REPONDU EN CES TERMES :

'' Le sexe est une malédiction ? La liberté est une erreur ?? Nietzche aurait pu dire ces mots. Loin de la caricature et des sentences. Fantasmes et cultures, romances et egos, font faire aux ''hormones'' des déviances libertaire chez hommes. Les mâles ont peur pour leurs filles et épouses. La protection devient séquestration. Et pour sa dignité, l'homme perd en liberté .Celles de celles qu’il veut et qu'il se doit de protéger. Les interprétations et les intolérances font dire ou faire, aux uns et aux autres, l'antipode de leurs principes, de leurs idées ou de leurs actes. D'où les dérives et les extrémismes. Si le fond des choses est sincère de part et d'autre, les dérives montrent que partout les excès sont intolérables. Quand je vois ce que l’on fait subir aux jeunes aux filles les violeurs en Inde....Des monstruosités, loin des besoins, de l'amour et qui sont de vrais crimes anti humanitaires! Et ce, partout dans le monde, chez des criminels, des drogués qui perdent leur contrôle et toute morale limite, avec. Les mafieux qui exploitent les sexes et les faiblesses humaines, pauvreté et chômage en recherche d'une situation chez certaines, narcissismes, privations et orgueil poussés à l’extrême, chez leurs clients, pour les vendre, au détail, plusieurs fois par jour, véritable boucherie, à ceux qui par malchance ne sont point assouvis. Partout, mon ami HENRI, quel que soit le culte initial, la culture où ils ont été plongés, il y a des criminels qui poussent les plus sages ou les plus fragiles aux extrêmes. Et ceux-ci, pour sauvegarder les-leurs des abus des criminels du sexe, s'enfoncent dans des refuges, culturels ou cultuels, pour défendre les leurs.

PS : Les propos de Abdalilah Benkirane ont été mal interprètes...Il est tout louages et respect pour la femme et à son rôle primordial quoique primaire, il est essentiel. Et ça ne veut pas dire réclusion au foyer !

Docteur My Ahmed IDRISSI ''

LE TEXTE EN QUESTION :

http://www.rezoweb.com/forum/sante/myastheniagravi/50052.shtml

LA VIDEO AU PARLEMENT :

De la considération pour la femme et pour son rôle magistral et sacré




               Partager Partager


Commentaires