Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Cherif Chebihi Hassani - publié le Mardi 8 Juillet à 22:58

Prions






Les prières de l’homme ont commencé avec l’homme. Longtemps avant la religion, l’homme a ressenti le besoin et l’obligation de prier. Les sauvages et les paîens se sont sentis contraints par un droit mystérieux au sein de leur âme intime d’être en communion avec l’invisible, où ils sont venus à appeler Dieu. Grisé par cet instinct fondamental à être lié avec cet univers vaste, ils se sont tournés vers la prière. Quand les nuages se sont réunis et le tonnerre a grogné, l’homme a regardé vers le ciel et poussé des cris à l’aide. Dans le temps, il a trouvé des raisons adéquates et des réponses, une justification valable pour la prière, cet appel aux forces subtiles. Le philosophe allemand Hegel considérait l’homme comme le mode principal, sur cette planète de la conscience divine. Saint Augustin a complété les pensées de Hegel en affirmant que lorsque nous creussons assez profondément dans l’être humain, nous trouvons le Divin. Les religions ont fourni la discipline, l’exercice, les règles et les formes organisées de la prière.

En exprimant son affinité avec la nature, « l’homme élargit incommensurablment sa relation avec l’univers et augmente au delà de tout calcul de la somme de ses ressources intérieures ». Cette grande réalité spirituelle qui nous lie les uns aux autres formant notre inséparable notre humanité logique. Nous prions dans n’importe quelle langue, nous prions seuls ou en communion avec les autres. Nous prions à haute voix et en silence, nous prions fréquemment ou rarement. C’est notre façon de nous protéger contre le mystère des forces inconnues de la nature.

Les gens prient aujourd’hui plus que jamais. Les nombres records sont revenus des églises et l’Islam grandit de plus en plus à pas géant. Les communistes, qui ont fui une fois la religion ont heureusement regnagné leurs motifs culte. Les juifs ont pendant des siècles adhèré à leurs prières traditionnelles la où elles existaient. Même les scientifiques concillent leur commerce avec la religion. La science est le nouveau médiateur religieux. Nous commençons à réaliser l’absurdité de sa timidité précédente par rapport à la religion « La prière n’est pluis la propriété exclusive de théologiens », mais reconnu par les scientifiques comme une propriété commune, une possesion inaliénable de l’homme ».

Certains d’entre nous prient plus que d’autres. C’est ce que la science tente de prouver, est hors de notre contrôle. Selon le scientifique Dean H. Hamer, auteur de « Dieu Gene », le comportement spirituel défend en partie de l’hérédité. Il s’est lancé dans une recherche d’un trait de personnalité connue sous le nom d’auto-transcendance. Le psychiatre Robert Cloninger de l’université de Washington avait d’abord découvert que les personnes spirituelles ont tendance à partager un ensemble de caractéristiques. La recherche de Hamer a identifié un gène appelé VMAT avec deux T différenciation. Tas de versions plus spirituellement élevés aux tests transcendantales, dans ce cas, son support est plus spirituellement incliné. Sérieusement avec ses associés Hamer doit encore prouver sa thèse, à la satisfaction de la communauté scientifique.

Nous prions tous. Nous choisisons notre temps et la mode pour communiquer avec Dieu. C’est notre moment d’intimité, quand nous sentons réellement notre présence devant lui. Cette communion tranquille nous remplit de soulagement de la dépression, l’angoisse, l’anxiété et le chagrin et avec l’espoir que notre prière sera exaucée. La prière sérieuse d’une personne vertueuse à de grands pouvoir et de magnifiques résultats ». James 5 :16). Nous prions pour rendre grace pour sa miséricorde et sa compassion. C’est notre conversation personnelle avec Dieu, notre union privée avec l’omnipotence su tout puissant. Nous adressons à Dieu avec une profonde connaissance de la foi qu’il nous entend et sait mieux ce qui est bon pour nous. Une relation personnelle d’intimité se développe à travers la prière, qui est à la fois réelle et rassurante.

Toutes les religions exigent la prières. Nos modes de vies modernes en tant que tels sont soumis à des pressions sans précédent. Plus que jamais nous avons besoin de comnbler le vide dans nos vies matérialistes automatosés. Nous avons souvent, mais ne devrions pas, réserver des prières pour les moments de besoin. Les prières deviennent difficiles pour certains, une gêne qui est concurrence avec les activités exercant des pressions, mais vous pourriez aussi priez dans la plénitude de notre joie et en jours d’abondance. » (Khalil Gibran). L’acte simple de cueillir nos pensées et doucement entrer dans la communion vivante avec Dieu est essentiel dans la prière.

La prière est la priorité extême pour les Musulmans, surtout pendant le mos Saint de Ramadan. Nous savons peu en dehors de l’Islam au sujets des engagements éthiiques et morales de cette religion. La prémisse fondamentale de l’Islam est la foi en l’unique Dieu et le Saint prohète Sidna Mohamed. La religion musulmane insiste également sur l’interaction entre les êtres humains, l’amour de l’homme envers son prochain. L’ethique islamique présume que le respect de l’obligation d’exhorter les uns des autres, est un commandemment divin. Pendant les jours saints, 1.2 milliards de musulmmans prient volontiers sans cesser pour toutes les valeurs de l’humanité. Ils prient pour la paix, la miséricorde, le pardon, le courage, la loyauté, la justice, l’humilité, la sincérité et le respect. C’est l’essence de cette religion de paix et de soumission, mais le monnde sait qu’il en soit autrement.

Une victime de son propre bien, ainsi que d’autres, l’Islam a été lésé et injustement mal compris récemment. Les terroristes portant le coustume de l’Islam, versant le sang nnocent, ne pratiquent pas le vrai Islam. Hollywood et sa distorsion du musulman arabe sont influés et justes dans son massacre délibéré de cette foi sainte. Nous les fuyons tous les deux et tous ceux qui veulent créer un désaccord entre le christianisme et l’Islam, la religion qui partage dans sa conviction la sacralité de Jésus Christ, la vierge Marie et l’immaculée conception.

Depuis ce mois de prières incessantes, prions. Que Dieu change tous les terroristes musulmans, ignorants et incultes dans l’expression de leur foi, puissent trouver les moyens pacifiques pour plaider leur cause et leur ventilation désespoir.

Prions pour les esprits éclairés et les cœurs purs pour aider à définir cette religion de paix et de soumission, pas aux Musulmans comme est le cas maintenant, mais ceux qui sont tendancieux et mal informés. Avec plus de 400 canaux de TV arabes/ Musulmans, pourrions nous consacrer une personne a interpréter et clarifier le Coran aux non-musulmans dans une langue et d’une manière qui peut être comprises ? Certes, nos ressources sont capables d’une telle tâche dans ce domaine, au 21ème siècle.

Prions doucement ou fort pour l’amour de l’autre, car c’est notre première manifestation de notre amour pour Dieu. Prions seul ou de concert à la tolérance de l’humanité, car c’est notre lien avec le Divin. Laissez-nus, Mon Dieu, accepter les autres et les aider à nous accepter dans nos choix de culte et traditions. Craignons Dieu et craignons aussi ceux qui n’ont pas peur de Dieu. Prions, car sans prière nous mourrons.

« c’est en vain de s’attendre à ce que nos prières soient entendus, si nous nous efforçons pas aussi bien que prier. » Aesop 6ème siècle avant JC)



               Partager Partager