Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



eMarrakech - publié le Samedi 31 Mars à 11:17

Presse : Le Polisario demande audience au chef du gouvernement espagnol




eMarrakech : « Mariano Rajoy ainsi que nombre de ses ministres se sont rendu à Rabat de même que des ministres marocains ont été reçu à Madrid, Nous exigeons le même traitement de la part de l’Espagne qui doit par soucis d’équilibre dans la région, recevoir les dirigeants du Polisario ».



Presse : Le Polisario demande audience au chef du gouvernement espagnol
Ainsi s’interloqua Ahmed Boukhari, lobbyiste du front Polisario dans les couloirs onusiens, au micro de l’agence EFE, cité par le quotidien londonien Al Quds Al Arabi.

Boukhari relayait la doléance de sa mouvance, d’être reçu par le chef du gouvernement Mariano Rajoy avant l’été prochain, rappelant au leader du Partido Popular ses engagements antérieurs, quand il était à l’opposition, d’imposer l’organisation d’un referendum d’autodétermination, qui se solderait par une sécession au Sahara.

« L’Espagne était partie du problème, elle se doit aujourd’hui d’étre partie de la solution » menace Ahmed Boukhari, qui a ajouté qu’un désespoir aux camps ébranlerait toute la région, y compris les intérêts espagnols.

 Des sources gouvernementales espagnols citées par le journal londonien, ont de leur cotés minimiser la probabilité de voir Rajoy rencontré les chefs du front, par souci de ne pas se froisser avec le Maroc, en ses temps de crise majeure ou gît l’Espagne.

Les dites sources n’ont néanmoins pas éloigner la possibilité que les polisariens soit reçu par des diplomates espagnols de moindre calibre pour prendre acte des positions du front sur les questions en suspens et les pas à venir.

               Partager Partager


Commentaires
Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».