Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Jeudi 5 Novembre à 11:39

Présentation à Paris d'un ouvrage mettant en évidence les preuves juridiques de la marocanité du Sahara






Paris - Le livre "Le conflit du Sahara au regard du droit international", du professeur Abdelhamid El Ouali, qui met en évidence les preuves juridiques de la marocanité du Sahara, a été présenté mercredi soir lors d'une rencontre à l'Assemblée nationale française à Paris. Cet ouvrage, paru récemment aux éditions Bruylant en Belgique, fait une analyse juridique globale de la souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud ainsi que des différents aspects du conflit artificiel autour de l'intégrité territoriale du Royaume.
Présentation à Paris d'un ouvrage mettant en évidence les preuves juridiques de la marocanité du Sahara
La rencontre, organisée par l'Observatoire d'études géostratégiques (OEG) de Paris, avec la participation notamment de l'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, de députés et sénateurs français et d'universitaires et acteurs associatifs, a permis un échange sur le contenu de ce livre, paru en deux tomes, le premier consacré aux fondements de la Souveraineté du Maroc sur le Sahara et le deuxième à la question de l'autodétermination.

Présentant son ouvrage, M. El Ouali a souligné que ce livre, loin d'être une publication de circonstance, est une tentative de repositionner le droit et la rigueur juridique au centre de cette question, démontrant par la même occasion l'absence de toute base juridique crédible au regard du droit international qui puisse soutenir les thèses des ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume.

Dépourvues de fondements juridiques, les tentatives de contestation de la souveraineté du Maroc ne s'appuient que sur la manipulation et l'instrumentalisation de dossiers comme ceux des droits de l'Homme et de l'exploitation des ressources naturelles, ce qui ne peut en aucun cas remettre en question la légitimité de la présence du Maroc dans son Sahara, a-t-il souligné.

M. El Ouali a également relevé que la question de la décolonisation de ce territoire a été réglée par les Accords de Madrid de 1975 et entérinée par la fin de la présence espagnole au Sahara, qui a marqué le rétablissement de la Souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud. Concernant la question de l'autodétermination, l'universitaire a rappelé qu'elle a buté sur des obstacles insurmontables causés par les ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume, avant de connaitre une dimension nouvelle à la suite de la proposition marocaine d'autonomie dans les provinces du Sud, qui constitue un modèle en matière d'autodétermination démocratique.

De son côté, M. Benmoussa a mis l'accent sur l'épopée de la Marche Verte, qui a été une étape décisive dans le processus de décolonisation du Maroc et a permis de récupérer un territoire qui a toujours été lié au Maroc par des liens historiques d'allégeance, reconnus par la Cour internationale de justice.

Il a également noté la situation difficile dans les camps de Tindouf, où la population est séquestrée par la polisario et son mentor l'Algérie et privée de ses droits élémentaires à l'expression et à la circulation, au moment où les provinces du Sud jouissent de la stabilité et de la liberté et connaissent une adhésion totale au processus de développement économique et social, comme en témoigne la forte participation politique et la mobilisation de la population autour de la régionalisation avancée et du nouveau modèle de développement, lancés conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI.

Pour sa part, le député français Alain Tourret a mis en exergue l'importance de cet ouvrage qui trace les fondements juridiques de la marocanité du Sahara et met en évidence les liens ancestraux existant entre les provinces du Sud et le reste du Royaume.

Il a également salué le processus de développement tous azimuts du Sahara marocain entamé dès le lendemain de la Marche Verte, ce qui a permis à cette région de rattraper en un temps record le retard dans les indicateurs de développement causé par l'occupation espagnole et de se positionner en tant qu'un axe d'échanges à grand potentiel vers l'Afrique.

Professeur émérite, Abdelhamid El Ouali est l'auteur de plusieurs ouvrages et articles de référence en droit international, dont le plus récent est "Territorial Integrity in a Globalizing World".

               Partager Partager