Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 4 Décembre à 09:41

Présentation à Madrid de l'ouvrage Oiseaux du Maroc préfacé par SAR la Princesse Lalla Hasnaa



Madrid - L'ouvrage Oiseaux du Maroc, préfacé par SAR la Princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, a été présenté jeudi soir à Madrid devant un parterre d'intellectuels, de journalistes et de personnalités de différents horizons. Dans la préface de cet ouvrage de 272 pages, SAR la Princesse Lalla Hasnaa relève que ce Beau Livre porte bien son nom de genre et son titre Oiseaux du Maroc .



Mis en musique par son auteur espagnol, Ignacio Yufera, dont le pays d'origine n'est autre que notre voisin de géographie et d'histoire, et littéralement joué par les deux virtuoses des deux maisons d'éditions, marocaine et espagnole, respectivement La Croisée des chemins et Lunwerg, cet ouvrage est à la fois instructif, sensibilisant et militant pour le respect de la vie sous toutes ses formes existantes et pour la sauvegarde de celles en voie de disparition , a souligné Son Altesse Royale. Dans sa genèse, poursuit SAR la Princesse Lalla Hasnaa, il part de l'idée, exaltée par ce Beau Livre, que les oiseaux, ces fabuleuses créatures citées dans les textes sacrés et incarnant une des plus grandes réussites esthétiques de la littérature arabo-islamique, sont autant de métaphores vivantes qui résument un peu tout le mystère de la création : plumes, ailes, chant, migration, retour, nid, prédation, survie, espèces, sous-espèces . 

C'est là la musique de la vie sur terre et dans le ciel. Elle mérite un hommage appuyé, et chaque culture saura le lui rendre , a fait observer Son Altesse Royale. SAR la Princesse Lalla Hasnaa a noté, en outre, que ce livre témoigne du meilleur possible, prenant les oiseaux comme prétexte pour faire passer le message tout en incitant les sages du monde à agir pour prévenir le pire . Son Altesse Royale a indiqué que, tant les amateurs que les professionnels de cette si noble discipline qu'est l'ornithologie, trouveront grand intérêt à ce livre, ajoutant que, quant aux nouvelles générations au Maroc comme partout dans le village planétaire, elles y découvriront toute une vocation. SAR la Princesse Lalla Hasnaa a mis en exergue, par ailleurs, la politique clairvoyante et efficiente, conçue et impulsée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI depuis Son accession au Trône de Ses glorieux ancêtres, et qui permet au Maroc de s'affirmer désormais comme un modèle à suivre en matière de protection de l'environnement et de la biodiversité.

Nous n'avons ménagé aucun effort pour servir cette cause qui transcende les priorités et les urgences. C'est pourquoi la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement que j'ai l'honneur de présider ne cesse d'exhorter toutes les parties à la préservation et à l'entretien de cette richesse si précieuse, fragile et irremplaçable , a dit Son Altesse Royale. Co-édité en quatre langues (arabe, espagnol, français et anglais) par les maisons d'éditions La Croisée des chemins (Maroc) et Lunwerg (Espagne), Oiseaux du Maroc, dont la présentation s'est déroulée en présence de l'ambassadeur du Royaume en Espagne Mohamed Fadel Benyaich, ne prétend pas être, selon son auteur, un catalogue exhaustif des espèces aviaires du Maroc, ni un guide de terrain pour leur identification.

Ce que j'ai essayé de montrer, c'est un parcours photographique des espèces que j'estime être les plus représentatives de l'avifaune du pays, dans les climats et les lieux où il est plus facile de les rencontrer , relève Ignacio Yufera dans l'introduction de son livre. Il a fait observer que la beauté et l'attrait des oiseaux du Maroc résident dans leur apparence modeste, la subtilité des couleurs mimétiques de leur plumage et leur étonnante capacité à s'adapter aux conditions extrêmes de la vie du désert et de la haute montagne. Né à Madrid en 1968, Ignacio Yufera a étudié l'art de la photographie, ainsi que la gestion d'entreprise à Paris. Depuis la fin des années 1980, il parcourt le monde à la recherche d'animaux et plus spécialement d'oiseaux. En 2007, il a créé le fond Emberiza dans le but de réaliser de petits projets de préservation d'espaces et d'animaux sauvages, ainsi que des programmes de formation et de soutien logistique à de jeunes guides spécialisés en ornithologie en Afrique.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara