Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Vendredi 11 Juillet à 15:21

Près de 4 pc de la population belge est d'origine marocaine



Bruxelles - La communauté marocaine en Belgique a plus que doublé en l'espace de 20 ans pour atteindre en 2012 quelque 429.580 personnes, soit environ 3,9 pc de la population du pays, selon un dernier rapport du Centre de recherche en démographie et sociétés de l'Université catholique de Louvain.



Le rapport, qui présente et analyse les principales données démographiques de la population d'origine marocaine en Belgique, indique que cette population se caractérise par un dynamisme démographique important influencé par la persistance des flux migratoires.

Il relève qu'une grande majorité des Marocains de Belgique a acquis la citoyenneté sous l'impulsion des réformes du droit à la nationalité belge (80 pc en 2012) et souligne aussi la féminisation progressive de cette population qui se rapproche de la parité homme/femme.

La population d'origine marocaine se caractérise également par sa structure par âge particulière, indique le rapport, précisant que celle-ci se concentre dans les jeunes âges actifs (25-44 ans) et chez les jeunes de moins de 15 ans et dans les grandes villes du pays surtout à Bruxelles et Anvers.

Le rapport indique en outre que la migration familiale, via notamment le regroupement familial, est le premier motif d'entrée sur le territoire belge pour les ressortissants de nationalité marocaine, et ce après la décision de la Belgique de fermer ses frontières à l'immigration de travail en 1974.

L'étude met en avant aussi "la faible propension au retour" pour les immigrants de nationalité marocaine et pour leurs descendants, relevant à ce propos que les moyens d'intégration, comme l'acquisition de la nationalité, peuvent favoriser l'attachement au pays d'accueil et diminuent la probabilité de retour sans pour autant exclure une mobilité de type circulaire entre les deux pays.

Le rapport met aussi l'accent sur la position défavorable de la population d'origine marocaine sur le marché de l'emploi et dans le domaine de l'éducation, notant que les descendants d'immigrés ont tendance à améliorer leur position sociale par rapport à celle de leurs parents, mais cette amélioration est moins marquée que pour les Belges de même niveau socio-économique.

En conclusion, le rapport souligne que le défi pour les autorités belges est de réduire les difficultés socio-économiques de cette population qui devrait continuer à croître avec l'arrivée de nouvelles générations d'enfants nés en Belgique avec la nationalité belge, notant que ce défi est d'autant plus grand que le société belge est marquée par les enjeux liés au vieillissement démographiques.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus