Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr


MAP - publié le Vendredi 11 Septembre à 16:07

Préfecture de police de Laâyoune: L'affaire de la femme présumée disparue à n'a pas un caractère pénal ou une quelconque relation avec les élections



Rabat - Les premiers éléments de l'enquête concernant l'affaire de la femme dont le mari a prétendu qu'elle a disparu dans des conditions suspectes à Guelmim ont démontré que la présumée victime a quitté le foyer conjugal de son propre gré en compagnie d'un individu avec lequel elle entretenait une relation illégale depuis 2011, a annoncé la préfecture de police de Laâyoune, assurant que l'affaire n'a aucun caractère pénal en relation avec une quelconque motivation électorale ou politique.



Guelmim
Guelmim
La police judiciaire de Guelmim a retrouvé jeudi la femme dont le mari a prétendu qu'elle avait disparu dans des conditions suspectes, supposant que cette disparition aurait un caractère criminel en relation avec sa candidature à la présidence d'une commune rurale, et accusant certains de ses adversaires politiques sur fond de divergences électorales, a précisé la préfecture de police de Laâyoune dans un communiqué.

Les enquêtes et investigations menées ont révélé que la victime présumée entretenait des relations illégales avec un individu aux antécédents judiciaires dans le domaine du trafic de drogue, et qu'elle a échangé avec lui plusieurs texto quelques heures avant sa disparition présumée, tout comme elles ont permis leur localisation dans un appartement situé sur l'avenue la Résistance à Guelmim, ajoute la préfecture.

La perquisition de l'appartement a permis de retrouver la femme mariée et son amant, ainsi que le frère de la propriétaire de l'appartement qu'il a mis à la disposition du couple et un quatrième individu au courant de cette relation et qui avait déjà accueilli le couple chez lui à plusieurs reprises, précise-t-on de même source.

La femme mariée, son amant et les deux autres individus ont été placés en garde à vue et mis à la disposition de l'enquête menée sous la supervision directe du parquet général compétent.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara