Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G



Ali Bouabid, membre du Bureau politique de l’USFP - publié le Mercredi 19 Décembre à 18:56

Pourquoi Je ne participerai pas au 9ème congrès de l’USFP






Pourquoi Je ne participerai pas au 9ème congrès de l’USFP
 En qualité de membre de la direction de l’USFP, j’ai pris la décision de ne pas participer aux travaux du 9ème congrès prévu les 14 et 15 décembre 2012.
 
Cette décision s’inscrit en cohérence avec les positions publiques que j’ai défendues dans le cadre de la préparation du 8e congrès appelant à une « refondation de l’USFP », au sein du bureau politique depuis 2009, et plus récemment à travers un « document politique » élaboré avec les camarades Achâari et Ajjoul dans le cadre de la préparation du congrès.
 
Cette décision personnelle est dictée par des motifs liées aux divergences profondes, qui séparent la conception que je me fais de l’action politique en général et du rôle de l’USFP en particulier, et celle qui domine au sein de la direction du parti.
 
Au-delà de la mise en scène de circonstance, les conditions de préparation et de déroulement de ce congrès, pourtant crucial pour l’avenir de notre parti, sont moralement indignes et politiquement vaines.
 
Moralement, elles soumettent sans l’ombre d’un scrupule et, sous couvert de « pragmatisme », la compétition pour la direction du parti à des pratiques peu avouables et au final assez minables, réduisant l’enjeu du congrès à une grotesque conspiration d’égos.
 
Politiquement, en évacuant toute possibilité de débat critique sur le bilan des errements de l’actuel bureau politique, elles noient la responsabilité collective et individuelle de chacun de ses membres dans un unanimisme de façade qui ne trompe personne.
 
Au-delà de leur contingence, ces motifs engagent une certaine conception de l’action politique étrangère à mes convictions et qui dépasse les limites de ce que ma conscience m’autorise.p
Aussi, et à tous les camarades qui m’ont soutenu, je voudrais témoigner de ma sympathie et leur souhaiter encore du courage


Tagué : Ali Bouabid

               Partager Partager


Commentaires

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles