Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Adil Alifriqui - Lemag - publié le Mercredi 5 Juin à 11:03

Pourquoi Erdogan a refusé le doctorat honoris causa de l’université Mohammed V?




Lemag : Erdogan sousdimmensionnerait sa personne, pour désamorcer l’ire populaire le décriant depuis des jours en Turquie.



Recep Tayyip Erdogan
Recep Tayyip Erdogan
Le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, qui était lundi et mardi en visite officielle au Maroc, se serait excusé de ne pas accepter le doctorat Honoris Causa, qu’allait l’en titrer, l’université Mohammed V de Rabat, spécialement la faculté des lettres et des sciences humaines.

Ainsi, rapporte un quotidien arabophone de la place, le premier ministre turc, dont l’agenda au royaume était trop chargé pour une visite de seules 48 heures, aurait avancé comme justificatifs pour son refus, les événements intermittemment violents en cours dans son pays.

Erdogan aurait rejeté des honneurs faits à sa personne, au moment où se meut dans son pays un mouvement d’indignés laïcisant, revendiquant un retour à une démocratie véritable, et doutant d’une prétendue velléité dictatoriale couvant, chez le premier ministre islamiste Recep Tayyip Erdogan.

Effectivement, quand il était encore, maire d’Istanbul, il avait déclaré à un journaliste du daily Milliyet, que pour lui, «la démocratie était comme un train que l’on prend pour arriver au pouvoir et que l’on s'empresse d'en descendre aussitôt arrivé».

Le leader islamiste, se sultanisant, à la faveur d’une politique moyen-orientale conquérante, attise les méfiances dans son pays, dans les milieux opposants laïcs et europhiles, et qui font le gros du contingent des indignés du Taksim Square.

Un printemps 'arabe' turc selon les rêveries arabes ou un printemps de Prague version turque, selon les très lucides orienteurs israéliens, qui contraint certainement Erdogan à un auto-effacement provisoire, il a vraisemblablement commencé par son refus d'accepter le doctorat Honoris Causa marocain lui offert.



               Partager Partager


Commentaires