Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Jeudi 25 Février à 13:50

Portada : Des membres du polisario impliqués dans des attaques terroristes et des prises d'otages dans la région sahélo-saharienne






Le magazine mensuel panaméen "Portada" a affirmé que des membres du polisario sont impliqués dans des attaques terroristes et des prises d'otages perpétrées dans la région sahélo-saharienne.

Dans son numéro de février, le magazine, qui cite des rapports internationaux, a indiqué que des opérations de séquestration d'otages et des attaques terroristes menées dans la région ont connu, selon de nombreux témoins pris en otage, l'implication de plusieurs combattants du polisario.

Il a fait observer que des membres du polisario ont rejoint notamment le groupe terroriste d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI).

Le magazine a, en outre, précisé que le scandale du détournement des aides humanitaires destinées aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf, révélé au grand jour par le rapport de l'Office de lutte anti-fraude (OLAF), a poussé le parlement européen à la suspension d'aides d'une valeur de 15 millions de dollars qui étaient destinées aux camps.

Il a ajouté que plusieurs produits alimentaires, qui étaient en principe destinés aux populations dans les camps de Tindouf, ont été écoulés par le polisario sur les marchés malien, algérien et mauritanien.

S'agissant des efforts déployés pour parvenir à un règlement politique du conflit du Sahara, le magazine a rappelé que le Maroc avait présenté en 2007 l'initiative d'autonomie sous souveraineté marocaine, inspirée notamment des systèmes d'autonomie en Allemagne, en Espagne, en Irlande et en Belgique.

Dans ce sens, il a souligné que face aux risques que peut engendrer la perpétuation du conflit et ses répercussions sur la stabilité de la région, en proie au terrorisme et aux activités criminelles, les puissances internationales concernées ont appelé à la facilitation des négociations pour aboutir à un règlement politique.

Il a rappelé que ce conflit a été hérité de l'ère coloniale, ajoutant que le Maroc a oeuvré à parachever son intégrité territoriale de manière graduelle, puisqu'il a récupéré la région de Tarfaya en 1958, puis la province de Sidi Ifni en 1969, avant de récupérer le reste des provinces du sud grâce à la Marche Verte, initiée par feu Sa Majesté Hassan II en 1975.

Le magazine a indiqué que l'Algérie, qui contrôle le polisario, le finance et lui fournit les armes, s'oppose au recensement des populations des camps de Tindouf dans le sud-ouest algérien, malgré les appels répétés lancés par le Haut Commissaire aux réfugiés.

Il a rappelé, dans ce cadre, les déclarations de l'ancien envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara, Peter Van Walsum qui avait affirmé, après trois ans de médiation, que "l'indépendance du Sahara n'est pas un objectif réalisable" et "n'est pas une option réaliste".

               Partager Partager