Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Karim El Maghribi - publié le Lundi 15 Août à 12:18

Politique marocaine : L’autre transhumance




On a assez décrié ce qu’on appelle communément « transhumance politique » dans les médias marocains pour que la projet de Constitution qui vient d’être promulgué au Bulletin officiel du royaume du Maroc en prévoit l’interdiction sous peine que le parlementaire qui rejoint un autre parti autre que celui sous la bannière il a été élu perde son mandat. Soit.



Politique marocaine : L’autre transhumance
Seulement ce n’est pas suffisant pour que ce sport national disparaisse de la scène politique marocaine ; car il existe un autre type de transhumance si insidieuse que personne ne la remarque.

Elle consiste en l’alliance entre deux ou plusieurs partis différents. Surtout que cette dernière se fait souvent sans consultation des bases populaires des formations politiques concernées et parfois entre des partis que rien ne rassemble sauf des intérêts du moment. Exemple d’un projet d’alliance qui peut aller jusqu’à la fusion-absorption, celui qui se dessine actuellement dans l’optique des élections législatives d’octobre ou novembre prochain, entre le Rassemblement National des Indépendants (centre-droit d’extraction bourgeoise), le Mouvement Populaire (centre-droit berbériste d’extraction rurale), le Parti Authenticité et Modernité (une sorte d’auberge espagnole où chacun apporte son petit plat "même vide" mais peut goûter toutes les sauces) et l'Union Constitutionnelle (dit libéral).

J’ai essayé de déceler d’éventuelles points d’intersection entre ces quatre formations politiques, excepté le fait qu’au sein du PAM il y peu de tout, j'avoue, je n’en ai pas trouvés. Tout ce que j’ai trouvé de commun je l’ai débusqué dans les logs de ces partis : le lien entre le tracteur (PAM) et l’épi de blé (MP), le lien entre le cheval (UC) et l’épi de blé, le lien entre le pigeon (RNI) et l’épi de blé…

Moralité : on se demande qui à l’issue de cette grande opération de transhumance déguisée va se faire plumer, piétiner, écraser ou bouffer ?

Réponse : L'électeur ou le militant de base pardi !



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles