Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Polisario Confidentiel - publié le Mercredi 18 Décembre à 22:01

Polisario: des révélations sur la liquidation d’El-Ouali enfoncent Alger




Le Polisario et les services secrets algériens ont encaissé le coup sans broncher. Les révélations faites par un journal mauritanien sur les circonstances de la liquidation du fondateur du Polisario El-Ouali Mustapha Sayed, sont d’une précision qui ne laisse aucune place à la polémique.



Le site Akhbar Nass rapporte en effet que les confidences sur  l’assassinat du premier chef du Polisario en Mauritanie, ont émergé dans le sillage de l’enquête sur un autre meurtre politique, en Algérie celui-là. Il s’agit de l’assassinat de Kasdi Merbah, ancien patron du redoutable DRS algérien en août 1993. Les recoupements faits par la famille Merbah qui recherche encore la piste des assassins de l’ex-chef des services secrets algériens, ont abouti à des confidences sur l’assassinat en juin 1976 d’El-Ouali. 

La décision de liquider ce dernier aurait été prise en présence d’Abdelaziz Bouteflika, alors chef de la diplomatie algérienne. Toutefois, l’assassinat du fondateur du Polisario ne serait pas lié à son parcours personnel passé à se déplacer entre les villes marocaines de Marrakech, Taroudant et Rabat. La liquidation d’El-Ouali serait plutôt la conséquence des contacts qu’il avait eus, deux mois avant son assassinat, avec des membres des Maa El-Ainine, l’influente famille sahraouie. En avril 1976, El-Ouali leur aurait exprimé sa profonde conviction que la solution de la question du Sahara occidental est à rechercher avec le Maroc et qu’il était prêt à des discussions avec les autorités marocaines.
 
Les contacts d’El-Ouali n’ont toutefois pas échappé aux services secrets algériens. Un certain Chérif Messaadia, l’homme chargé du dossier du Polisario au sein du FLN algérien, le tenait particulièrement à l’œil depuis un certain moment. Selon les révélations du journal électronique mauritanien, le sort d’El-Ouali aurait été scellé lors d’une réunion à Alger qui a regroupé, autour du président Boumediene, Abdelaziz Bouteflika, Chérif Messaadia, Kasdi Merbah et le lieutenant Slimane Hoffman.  L’ordre du jour portait sur la restructuration de la direction du Polisario tout en l’éloignant de la sphère d’influence du colonel Kadhafi.
 
Après avoir pris connaissance du rapport présenté par Messaadia et Slimane Hoffman sur les intentions conciliatrices d’El-Ouali, Boumediene aurait piqué une de ses colères habituelles, avant d’ordonner la liquidation du fondateur du Polisario.

               Partager Partager


Commentaires