Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



eMarrakech - publié le Lundi 5 Mars à 15:52

Polisario : Contestation autour de l’élection du chef de ‘parlement’




eMarrakech : La confirmation de Khatri Adouh à son poste à la tête de ce que la propagande polisarienne appelle ‘assemblée nationale’, continue d’attiser les protestation dans les camps de Tindouf.



Polisario : Contestation autour de l’élection du chef de ‘parlement’
Mal élu, selon ses détracteurs, pour non-conformité aux règlements stipulant que seul les membres du comité dirigeant du front, sont éligible à occuper ce rang de fonctions, Khatri Eddouh dont ce n’est pas le cas, a été reconduit le 27 février dernier à son poste de chef du 'parlement', qu’il occupait vacatairement après la brumeuse disparition de son prédécesseur Mahfoud Ali Beiba.

Ce dernier, négociateur en chef avec le gouvernement marocain à Manhasset, avait été dit, foudroyé par une crise cardiaque alors que des voix dans les camps s’élèvent pour accuser les pontes de la mouvance, de l’avoir assassiner.

Khatri Eddouh, ex responsable du département d’endoctrinement idéologique du front, spécialiste de la formation idéologique des jeunes dans les camps de Tindouf, est très apprécié en Algérie pour son inimitié incommensurable à l’égard du Maroc, traits lui valant les bonnes grâces du régime algérien et lui ouvrant grands ouverts les ascenseurs du pouvoir au sein du front.

Sa nomination à la tête de l’assemblée d’enregistrement polisarienne, scandent nombre d’opposants dans les camps, s’est faite dans la violation totale de textes, servant au Polisario d’entretenir l’idée d’une république.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».