Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


APS - publié le Samedi 25 Juin à 13:50

Pôle territoire Sine-Saloum : lancement de la phase pilote du projet des bourses territoriales





Le ministère de la Gouvernance locale, du développement et de l’Aménagement du territoire a procédé vendredi au lancement de la phase pilote du projet des bourses territoriales pour un Sénégal émergent (BT/PSE), une initiative innovante de promotion de l’entreprenariat local.
La cérémonie de lancement a été présidée par l’adjoint au gouverneur de Kaolack en charge du développement, Jean Paul Malick Faye, en présence du président conseil départemental de Kaolack, Baba Ndiaye, et du directeur général de l’Agence de développement local (ADL), Malal Camara.
Les élus locaux des 124 collectivités locales du pôle territoire Sine Saloum ainsi que les représentants des services étatiques déconcentrés ont également pris part à la rencontre qui a eu pour cadre la salle de conférence du Conseil départemental de Kaolack.
Coordonné par l’ADL, initiatrice du projet et pourvoyeuse de subventions en partenariat avec la Direction de l’appui au développement local (ADL), le Projet BT/ PSE, à la différence des projets classiques, constitue une plateforme multi-acteurs et multi-niveaux de financement et d’accompagnement des porteurs de projets individuel ou collectif, a expliqué Jean Paul Malick Faye.
 »Il se veut un projet qui met en synergie un ensemble de parties prenantes et d’acteurs dont chacun dans son domaine de compétence spécifique a un rôle spécifique à jouer », a-t-il ajouté lors de la cérémonie de lancement.
Il a expliqué que dans le cadre de sa mise en œuvre, l’ADL, à travers ses différents services déconcentrés, va s’occuper de l’accompagnement technique des porteurs de projets. Les conseils départementaux des trois régions sont chargés de son exécution et de sa coordination au niveau local, en rapport avec les communes.
 »Pour les communes d’où viennent ces porteurs de projets, a-t-il poursuivi, il est attendu des maires un appui aux populations sous forme de contribution à la mobilisation de l’apport personnel de leurs populations retenues auprès des institutions de micro- finance.
 »Pour cela, il est nécessaire de prévoir dans leurs budgets annuels, un montant qui s’élève à 2.500000 francs CFA par collectivité locale, une somme spécifiquement consacrée à la contrepartie au projet de bourses territoriales. »
Ainsi, pour la seule année de démarrage du projet, le montant mobilisé pourrait s’élever avec les 124 collectivités locales du pôle territoire Sine-Saloum à 310 millions de francs CFA, en plus de l’enveloppe de 60 millions de francs CFA de l’ADL.
« Ainsi, pour la seule année de démarrage du projet, le montant mobilisé en faveur des populations pour la mobilisation de l’apport leur facilitant l’accès au crédit pourrait s’élever à 370 millions de francs CFA. »

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara