Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



MAP - publié le Mardi 8 Mars à 19:10

Plusieurs eurodéputés interpellent le Conseil de l'UE au sujet du recensement des populations séquestrées à Tindouf




Bruxelles - Des députés de différents groupes et tendances politiques au Parlement européen ont appelé le Conseil de l'Union européenne à se pencher sérieusement sur la question du recensement des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, en Algérie.



Dans une question avec demande de réponse écrite au Conseil de l'Union, ces eurodéputés ont rappelé que ces populations n'ont jamais été recensées malgré les sempiternels appels du Conseil de sécurité de l'ONU et les recommandations du HCR et d'autres organisations internationales. L'appel au recensement figure également dans la décharge budgétaire de 2013 adoptée par le Parlement européen le 29 avril 2015, ajoutent-ils. 

Les eurodéputés soulignent que cette situation a un impact sérieux sur la protection des personnes qui vivent dans les camps dans des conditions humanitaires déplorables depuis quatre décennies, notant que les estimations du HCR et de la direction générale de l'aide humanitaire de la Commission européenne n'ont pas changé depuis 2007, ce qui met en doute leur crédibilité. 

Les députés européens rappellent également que lors de la réunion de la commission du contrôle budgétaire du Parlement européen du 21 janvier dernier, l'accent a été mis sur la nécessité d'un recensement dans les camps Tindouf. 

Ils s'interrogent sur les mesures que le Conseil de l'UE a prises pour satisfaire les demandes du Parlement européen à cet effet et sur les démarches que compte entreprendre l'UE au niveau de l'ONU pour promouvoir une solution politique au conflit du Sahara, mettant en garde contre les conséquences du statu quo pour la sécurité en Europe.

Le conflit du Sahara dit 'occidental'' est un conflit imposé au Maroc par l'Algérie qui finance et qui héberge sur son territoire à Tindouf le mouvement séparatiste du 'polisario''. 

Le 'polisario'', soutenu par le pouvoir algérien, revendique la création d'un Etat factice au Maghreb. Cette situation bloque tous les efforts de la communauté internationale pour une intégration économique et sécuritaire régionale.

               Partager Partager