Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz



MAP - Fouad ARIF - publié le Mercredi 15 Juillet à 11:53

Plan d'autonomie au Sahara: Le soutien maintes fois réitéré de Washington, une reconnaissance du leadership régional de SM le Roi






Washington - Le soutien "explicite" du Président des Etats-Unis, Barack Obama, au plan d'autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, qui fut un "point saillant" de la rencontre au sommet ayant réuni à la Maison Blanche le chef de l'exécutif US et Sa Majesté le Roi Mohammed VI, constitue une reconnaissance par Washington du leadership régional du Souverain en tant que force de projection stabilisatrice dans le continent africain.
 
"Ce soutien explicite à la justesse du plan marocain d'autonomie par Obama, en droite ligne de la politique suivie par trois administrations US, depuis celle dirigée par le Président Bill Clinton à l'actuelle en passant par l'exécutif de George W. Bush, se veut une reconnaissance par les Etats-Unis du leadership régional de Sa Majesté le Roi et de Sa force de projection stabilisatrice dans le continent", explique Peter Pham, Directeur de l'Africa Center, relevant du prestigieux think tank US, Atlantic Council.

Elle se veut aussi une reconnaissance, à sa juste valeur, "du rôle constructif joué par le Maroc dans le but de trouver une solution définitive à ce conflit artificiel", a-t-il dit, en faisant observer que ce soutien ainsi exprimé par les Etats-Unis va au-delà de cette question "pour embrasser une coopération affirmée entre Washington et Rabat dans le but d'asseoir une coopération triangulaire en Afrique, notamment en matière de sécurité et de développement".

C'est dans ce cadre que Washington et Rabat, déjà liés par un accord de libre-échange, l'unique en son genre dans le continent africain, ont procédé à la signature, au mois d'août de l'année dernière, d'un accord-cadre bilatéral sur l'assistance antiterroriste.

Au titre de ce mémorandum, signé en marge du premier sommet USA-Afrique, abrité par la capitale fédérale US, les deux pays s'engagent à renforcer les capacités régionales, particulièrement dans le domaine de la formation du personnel des services de sécurité civile des pays partenaires dans les régions du Maghreb et du Sahel, à travers la mobilisation de l'expertise mutuelle dans des domaines tels que la gestion des crises, la sécurité des frontières et les investigations.

Dans le message que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé récemment au président américain Barack Obama à l'occasion de la fête nationale de son pays (4 juillet), le Souverain a mis en exergue les relations distinguées fondées sur l'amitié historique solide, l'estime réciproque et la coopération fructueuse qui unissent le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d'Amérique.

Sa Majesté le Roi a aussi fait part au Président Obama de Sa grande satisfaction de l'évolution qu'a connue le partenariat stratégique existant entre les deux pays, surtout après la visite que le Souverain a effectuée aux Etats-Unis en 2013 et les résultats importants et les initiatives appréciables sur lesquels a débouché la rencontre entre les deux chefs d'Etat.

Le soutien "clair" des Etats-Unis au plan d'autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, s'inscrit en droite ligne de l'adhésion dont fait l'objet l'initiative marocaine auprès des capitales des grandes puissances mondiales en particulier, et au sein de la communauté internationale en général.

Dans la même veine, l'appel téléphonique, du 22 janvier 2015, entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, à l'initiative de ce dernier, a été l'occasion pour la voix onusienne la plus autorisée de conforter le Maroc dans sa bonne foi et sa position de principe quant au strict respect du mandat actuel de la Minurso, dans le plein respect des paramètres de négociations tels que définis par le Conseil de sécurité.

En informant le Souverain qu'"il a pris dûment compte des commentaires et observations du Maroc", tout en donnant "des assurances fermes quant à la neutralité, l'objectivité et l'impartialité des responsables de l'ONU en charge de la conduite de la facilitation onusienne", M. Ban Ki-moon barre, par la même occasion, la voie aux manœuvres pernicieuses et aux velléités obstructionnistes visant à faire dérailler le processus de sa trajectoire légale.

Conforme à la légalité internationale, l'approche du Royaume porte en elle le souci constant du Souverain d'inscrire la démarche du Maroc dans un haut sens de l'histoire et de la responsabilité, en droite ligne des équilibres et des impératifs géostratégiques qui commandent d'éviter les approches partiales et les options périlleuses qui sont de nature à plonger la région, dans son ensemble, dans des abîmes insondables, en faisant le lit aux groupes terroristes qui ont infiltré à une large échelle les camps de Tindouf et dont la collusion avec le polisario n'est plus à démontrer.

En partenaire écouté et respecté dans le concert des nations, le Maroc propose le chemin de la modération en mettant sur la table un plan d'autonomie au Sahara, sous souveraineté marocaine, que les puissances mondiales et les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité qualifient de sérieux, crédible et réaliste.

Il appartient aujourd'hui aux autres parties de s'inscrire dans cette sagesse porteuse de promesses d'un avenir fait de prospérité et de bien-être partagés auxquels aspirent les peuples de la région, qui se trouvent en proie aux visées croisées des groupes terroristes inspirés de l'idéologie funeste d'Al-Qaida et de Daech.

En tenant à remercier Sa Majesté le Roi "pour le rôle actif et l'engagement constructif du Royaume en appui à l'agenda de l'ONU que ce soit pour le maintien de la paix, la promotion du développement humain et la lutte contre l'extrémisme et la radicalisation", le Secrétaire général de l'ONU reconnaît encore une fois le leadership régional du Royaume en tant que force de projection stabilisatrice contre le péril que constitue l'alliance entre le radicalisme et le séparatisme.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».