Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 15 Décembre à 16:13

Plainte du Maroc contre le journal El Pais: Ignacio Cembrero entendus par le juge de l'Audience nationale



Madrid - Le juge d'instruction Javier Gomez Bermudez de l'Audience nationale, la plus haute juridiction pénale espagnole, a entendu lundi à Madrid, l'ancien directeur du quotidien espagnol " El Pais ", Javier Moreno, et l'ex-journaliste de ce support, Ignacio Cembrero, au sujet de la publication d'une vidéo d'Al-Qaeda comportant des menaces terroristes contre le Maroc.



Ignacio Cembrero
Ignacio Cembrero
Cette audience, qui a duré près d'une heure en présence des avocats du gouvernement marocain, MM. Mohamed Ziane et José Luis Sanz Arribas, avocat du collège de Madrid, intervient après la décision de la justice espagnole d'ordonner la réouverture de l'enquête avec les journalistes du quotidien "El Pais" suite à la plainte déposée par le Maroc en 2013 au sujet de la publication sur son site électronique de la vidéo incitant au terrorisme. 

Le juge d'instruction a insisté lors de cette audience pour que l'interrogatoire des journalistes espagnols, qui étaient accompagnés de leur avocat, soit enregistré par vidéo, a confié à la MAP l'avocat Mohamed Ziane la comparution, ajoutant que le magistrat va annoncer sa décision de poursuivre ou non le journal dans une semaine. 

L'affaire remonte au mois de septembre 2013 quand Ignacio Cembrero, qui travaillait pour "El Pais", a publié sur le site web de ce journal une vidéo attribuée à l'organisation "Al-Qaïda au Maghreb islamique" (AQMI) incitant clairement à commettre des actes terroristes au Maroc.

Suite au recours du gouvernement marocain contre le verdict qui avait été rendu, le 19 août 2014, par un juge d'instruction espagnol décidant de suspendre provisoirement cette plainte et de la classer, la troisième Chambre pénale près l'Audience nationale a ordonné au juge d'instruction de rouvrir l'enquête et de collecter les données relatives à la publication par le journal El Pais d'idées incitant au terrorisme.

La chambre pénale a ainsi ordonné une expertise du travail fait par le reporter Ignacio Cembrero, considérant que "la durée de mise en ligne du disque compact se compte en minutes et non en jours, étant entendu qu'une seule seconde est suffisante pour diffuser des ordres terroristes à travers le monde entier et soit accessible à jamais".

"Après examen de l'appel introduit par le gouvernement marocain, la chambre a décidé d'annuler ce verdict en poursuivant la procédure avec l'entame des enquêtes pour élucider les circonstances des actes et de leur bien-fondé et définir les responsables et leurs identités", selon la décision de la 3ème chambre.

Selon une source judiciaire, la troisième chambre pénale a estimé, après avoir accédé à la requête marocaine de visionner la vidéo publiée par "El Pais", que "les images et les messages contenus dans cette vidéo constituent sans nul doute une apologie du terrorisme", notant que la décision de la deuxième chambre criminelle près l'Audience nationale espagnole pourrait constituer "une jurisprudence internationale dans les domaines du terrorisme et des communications".

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara