Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Jeudi 15 Septembre à 12:16

Physionomie de la presse quotidienne



Rabat - La presse nationale parue ce jeudi consacre ses commentaires et analyses à plusieurs sujets d’actualité, mettant l’accent particulièrement sur les conclusions de l’Avocat général de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) sur l’annulation partielle de l’accord agricole Maroc-UE, la position algérienne contre la candidature du Maroc au poste de président du Comité politique du Mouvement des non alignés et la réaction du Maroc sur l’adoption par le Congrès américain du projet de loi "Justice contre les sponsors d’actes terroristes" (JASTA).



L’Avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu publiques, mardi, ses conclusions dans l’affaire relative au pourvoi du Conseil de l’UE contre l’arrêt du Tribunal de première instance de la CJUE, qui avait conclu, le 10 décembre dernier, à l’annulation partielle de l’Accord agricole Maroc-UE, rapportent les journaux nationaux.

Dans ses conclusions, précisent-ils, l’Avocat général a exprimé trois recommandations claires qui consistent à annuler l’arrêt du Tribunal de l’Union européenne du 10 décembre 2015 (affaire T-512/12), qui avait conclu à l’annulation partielle de l’accord agricole en ce qui est de son application au Sahara.

Il estime également que le recours en annulation du polisario est irrecevable, car le polisario n’a aucune qualité ou légitimité pour représenter les intérêts économiques de la population, soulignent les publications, ajoutant que l’Avocat général recommande de condamner le polisario aux dépens tant en première instance qu’au stade du pourvoi. 

La presse indique, en outre, que l’ouverture de la réunion du Mouvement des non alignés à Margarita au Venezuela a été suspendue presque toute la journée en raison de l’adversité algérienne contre la candidature du Maroc au poste de président du Comité politique.

L'ambassadeur représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations unies, Omar Hilale, a défendu la candidature du Maroc en posant plusieurs questions, poursuit la même source, notant que sur le pourquoi de cette candidature, M. Hilale a répondu que le Maroc n’a assumé aucune présidence du NAM depuis sa création en 1961, en rappelant que le Royaume s’était retiré, à Alger, en 2014, en faveur de l’Equateur, à la demande des responsables algériens.

Par ailleurs, et suite à l’adoption par le Congrès des Etats-Unis d’Amérique du projet de loi "Justice contre les sponsors d’actes terroristes" (JASTA), le Maroc souligne que ''cibler et stigmatiser des Etats - amis des Etats-Unis- est de nature à fragiliser les efforts internationaux, y compris américains, en matière de lutte contre le terrorisme'', souligne la presse nationale en citant un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération (MAEC).

''Le Royaume du Maroc, qui condamne le terrorisme sous toutes ses formes et quelles qu’en soient les manifestations, s’est toujours inscrit dans la lutte de la Communauté internationale contre ce fléau", relève le communiqué cité par les quotidiens, affirmant que ''l'engagement volontariste des Etats demeure la clé de voûte du combat international contre le terrorisme et l’extrémisme violent" et que "cet engagement devrait être consolidé et encouragé".

S’agissant des relations du Royaume avec son entourage africain, la presse rapporte les déclarations du président du Parlement panafricain, Roger Nkodo Dang, selon lesquelles le retour du Maroc à la grande famille de l’Union africaine constituera un précieux apport aux efforts communs pour le développement du continent, condition nécessaire pour assurer la stabilité des Etats africains.

Selon Nkodo Dang, ce retour est de nature à apporter un soutien appréciable aux actions communes pour trouver les voies et les solutions aux nombreux problèmes du continent, écrit la presse, notant que le responsable africain a appelé à "penser aux questions du développement sans lequel la stabilité des Etats africains serait toujours menacée''.

Au volet culturel, les quotidiens nous apprennent que le président de la Fondation nationale des musées (FNM) du Royaume du Maroc, Mehdi Qotbi, a eu des entretiens, mardi à Paris, avec le président de l'Institut du monde arabe (IMA) Jack Lang et la directrice du musée national Eugène-Delacroix Dominique de Font-Réaulx, destinés à renforcer davantage les collaborations culturelles et artistiques entre la FNM et les deux institutions françaises.

Ces entretiens, expliquent les quotidiens, ont porté sur les collaborations que peuvent continuer à développer la FNM et l'IMA suite aux accords qu'ils avaient signés, sur une exposition commune consacrée à l'Afrique, ainsi que sur un prêt de l'IMA d'œuvres de peintres marocains pour le Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain.

En ce qui concerne l’actualité sportive, les journaux nationaux poursuivent leur couverture de la participation des athlètes marocains aux Jeux paralympiques de Rio de Janeiro et s’intéressent également aux résultats de la première journée de la Ligue des champions.

La situation en Syrie, le soutien de Pékin à Pyongyang dans son conflit avec les Etats-Unis, les attaques militaires israéliennes contre des positions syriennes et les appels au dialogue en Libye pour éviter une aggravation du conflit font l’essentiel de l’actualité internationale commentée par la presse.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus