Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 8 Septembre à 10:28

Physionomie de la presse quotidienne



Rabat - La question de l'intégrité territoriale du Royaume, l’opération Marhaba 2016 et le démantèlement d'une cellule terroriste composée de trois extrémistes s’activant à Oujda, Casablanca et Fès font partie des principaux sujets attirant l’attention de la presse nationale de ce jeudi.



Les journaux rapportent que le vice-ministre myanmarien des Affaires étrangères et de la coopération, Kyaw Tin, a affirmé que son pays ne reconnaît pas la pseudo "RASD" contrairement aux allégations des ennemis du Maroc. 

Myanmar soutient les efforts déployés par le Maroc afin de parvenir à une solution au conflit et comprend la position marocaine, a indiqué M. Kyaw Tin, lors de sa rencontre avec le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Nasser Bourita, en marge des travaux des 28e et 29e Sommets des chefs d'Etat de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), tenus du 06 au 08 septembre à Vientiane, précisent-ils. 

Sur un autre registre, les publications indiquent que dans le cadre de l'aide et de l’assistance apportées aux Marocains résidant à l'étranger pendant l’opération Marhaba 2016, SM le Roi Mohammed VI a donné ses Hautes instructions à la Fondation Mohammed V pour la Solidarité et au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération pour assister des passagers Marocains résidant à l'étranger débarqués à Carthagène (200 km au nord d’Almeria en Espagne), suite à une panne du navire qui devait les acheminer de Tanger Med à Barcelone.

Citant un communiqué de la Fondation, les quotidiens poursuivent qu’une équipe d’assistantes sociales, accompagnée par les consuls du Maroc à Almeria et Valence, s’est immédiatement déplacée à Carthagène afin d’être présente à l’arrivée des passagers marocains en vue de leur apporter l’aide et l’assistance requises. 

Abordant les efforts du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme, la presse se fait l’écho du démantèlement mercredi par le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) d'une cellule terroriste composée de trois extrémistes s'activant à Oujda, Casablanca et à Fès, dont l'un est le frère d'un ancien combattant sur la scène syro-irakienne, qui purge actuellement une peine de prison en vertu de la loi antiterroriste.

Citant un communiqué du ministère de l'Intérieur, la presse relève que cette opération proactive a permis de dévoiler plusieurs projets terroristes dangereux ayant atteint des stades avancés de préparation en coordination étroite avec des membres liés à des partisans de DAECH s'activant sur la scène syro-irakienne et visant en particulier des sites sensibles et vitaux à Oujda, Saidia, Fès et Debdou (province de Taourirt).

Les journaux notent aussi que la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida, a indiqué mercredi en marge d'une conférence internationale sur le thème "Femmes, paix et sécurité", que le Maroc souhaite créer un think tank régional dédié à l'étude du rôle de la femme dans les opérations de maintien de la paix et sa contribution dans la réalisation du développement durable.

Dans leurs pages sportives, les chroniqueurs s’intéressent à la participation marocaine aux Jeux paralympiques d'été qui se tiennent du 7 au 18 septembre courant à Rio.

Au niveau international, les publications s’arrêtent notamment sur les derniers développements au Gabon et en Syrie. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara