Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 5 Février à 08:41

Physionomie de la presse quotidienne marocaine du mercredi 5 février



Rabat - La répression du soulèvement des séquestrés de Tindouf, la place du Maroc dans le marché mondial de l'automobile en 2012 ainsi que la 20ème édition du Salon international du Livre et de l'Edition (SIEL 2014) et la circulaire de l'Office des changes relative notamment à la contribution libératoire au titre des avoirs et liquidités détenus à l'étranger, focalisent l'attention des quotidiens paraissant ce mercredi aux côtés d'autres sujets d'actualité.



La presse souligne que la recrudescence des manifestations des populations séquestrées dans les camps de Tindouf (sud-ouest de l'Algérie), contre la répression, la violation des droits de l'Homme par le polisario et la situation inhumaine qui sévit dans ces camps, reflète la forte volonté de ces populations à recouvrer leur liberté.

Les quotidiens relèvent que les manifestations de protestations des séquestrés dans les camps de Tindouf contre les exactions commises par le polisario et l'armée algérienne qui a assassiné deux jeunes sahraouis près des frontières algéro-mauritaniennes, montrent l'ampleur de la tension chez les jeunes et la forte volonté des populations séquestrées à recouvrer leur liberté et à jouir de leurs droits.

Dans le même sillage, des quotidiens rapportent que le site d'information "tamurt.info" souligne que le régime algérien continue d'injecter des fonds dans les caisses du polisario dans le but de servir ses desseins visant à "perturber" le Maroc et créer une entité vassale en Afrique du nord.

"Tout le monde sait combien de millions de dollars le pouvoir algérien injecte dans les comptes et les caisses de cette organisation créée de toutes pièces par les services secrets algériens rien que pour perturber le Maroc et créer un émirat dans le Nord-Africain", relève le site d'information algérien.

La dernière illustration en date de cette démarche algérienne en est l'appel publié récemment par le parlement de ce pays et signé de son vice-président, demandant aux députés de verser 10.000 dinars de leur salaire au polisario, note la même source, soulignant que l'initiative s'inscrit dans le cadre du "chantage" que le régime d'Alger ne cesse d'exercer contre le Maroc.

Au volet économique, les quotidiens indiquent que le Maroc a porté sa part à 0,23 pc sur le marché mondial de l'automobile en 2012, dépassant ainsi la Tunisie et l'Egypte.

Eu égard à de la concurrence accrue sur le marché mondial de l'industrie automobile, les principaux pays concurrents africains et européens ont vu leurs parts de marché baisser en 2012 alors que le Maroc continue à améliorer sa position concurrentielle sur les marchés extérieurs, indique la presse qui cite le département des statistiques des échanges extérieurs, relevant de l'Office des changes.

La presse publie également les grands axes de la circulaire de l'Office des changes portant sur une contribution libératoire au titre des avoirs et liquidité détenus à l'étranger avant le 1er janvier 2014, ajoutant que l'instauration de cette "amnistie" fait partie des mesures prises par le gouvernement "pour renflouer les caisses de l'Etat et renforcer les réserves en devises". Cette mesure ne concerne pas les Marocains résident çà l'étranger, toujours en résidence fiscale dans le pays d'accueil, précisent les quotidiens.

Toujours au registre économique, la presse s'intéresse aux échanges entre le Maroc et la Côte d'Ivoire, de plus en plus dense et mutuellement fructueux, au secteur de la formation à l'aéronautique, au trafic au port de Casablanca et au renforcement des relations maroco-espagnoles notamment dans le secteur économique.

Côté social, la presse se fait l'écho de la présentation d'un projet de loi portant création d'une mutuelle nationale pour les journalistes, lors d'une réunion de la Commission de l'enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants.

Le projet de loi, qui cible les professionnels de la presse écrite nationale, audio-visuelle et électronique ainsi que les journalistes marocains travaillant pour les organes internationaux accrédités au Maroc, vise à promouvoir les conditions sociales des journalistes en offrant des services sociaux à leur familles ainsi qu'une protection contre les risques qu'ils peuvent rencontrer, explique-t-on.

Les quotidiens publient des comptes rendus sur la conférence de presse tenue par le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, au cours de laquelle il a présenté les grands axes des activités prévues par la 20ème édition du Salon international du Livre et de l'Edition (SIEL 2014), qui aura lieu du 13 au 23 février à Casablanca, affirmant que treize de ses homologues des pays de l'Afrique de l'ouest (CEDAEO) prendront part à cette grande manifestation culturelle.

Les journaux rapportent également que l'écrivain Youssef Fadel et le poète Ahmed Belhaj Ait Ouarham ont remporté respectivement le Prix du Maroc du Livre 2014 dans les catégories du roman et de la poésie.

Youssef Fadel a été récompensé pour son roman "Taer azraq nader youhalliqo maii" (L'oiseau bleu rare qui vole avec moi), tandis qu'Ahmed Belhaj Ait Warham l'a été pour son recueil de poèmes intitulé ''Liaflakihi rachakato raghba'' (Ses astres ont la grâce du désir), a indiqué le président du comité, le chercheur Mohamed Tozzy.

"Le Matin du Sahara et du Maghreb" publie, par ailleurs, un entretien avec le Secrétaire général du ministère français des Affaires étrangères, Pierre Sellal, dans lequel il souligne que "si 2013 fut une grande année pour la relation France-Maroc, 2014 s'annonce sous les meilleurs auspices".

Les pages sportives sont dominées par les derniers résultats des championnats européens, la victoire du Maroc aux 33è championnats maghrébins de cross-country scolaire et les JO de Sotchi en Russie.

L'actualité internationale reste dominée par l'échec de la conférence de Genève II, l'opération antiterroriste en Tunisie qui a permis de neutraliser un groupe de terroristes dont l'assassin présumé de Chokri Belaid, les violences en Ukraine et en Egypte ainsi que les violences au Yémen et le plan d'urgence de l'ONU contre la famine.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara