Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Amal Galla - publié le Lundi 12 Mars à 18:00

Patrimoine marocain, des chiffres à méditer !




eMarrakech - Le Maroc demeure un pays de civilisations et d’histoire bâtie pierre par pierre, sueur par sueur, sang par sang et amour par amour… le patrimoine marocain en témoigne !



Le Maroc, point culminant où se rencontrent les ethnies et où se forgent les esprits de tolérance ; peut être fier de la magnificence qui a tatoué, durant des siècles, son livre d'Histoire ; et d'où nous restent des vestiges/symboles de force des temps !

Cependant, que de tristesse lorsqu'on arrive à toucher la dégradation que subissent certains sites ; et que de douleur quand l'histoire se métamorphose en cartes postales sordides ne servant à rien sinon à orner le passage d'un touriste indifférent !

En effet, les chiffres en sont la preuve. Le Maroc dispose de 15000 sites localisés, dont 300 seulement protégés, selon l'anthropologue Ali Amahan. Le pays dispose aussi d'environ 18 musées dont 3 privés contenant à peut près 200000 pièces et 15000 manuscrits.
Le Maroc voit l'organisation d'environ 1086 manifestations culturelles (moussems) et contient 32 médinas.

Pourtant, aussi riche que soit ce patrimoine, les gens en sont que peu informés vu le manque d'ouvrages en parlant. Même les guides des touristes ne contiennent que peu d'informations et beaucoup de photos.

Pire encore, les Médinas se sont « maquillées » pour être plus accueillantes certes, mais ont perdu beaucoup de leur authenticité. L'histoire de ce petit café de la place Jemaâ El Fna à Marrakech qui datait de décennies et qui avait vu le passage d'hommes d'art et de lettres, en est une preuve ; le café a disparu, malgré la lutte de l'écrivain espagnol Juan Goytisolo, laissant lieu à une boutique de « souvenirs » !

Les « Riads » se sont transformés en maison d'hôtes, et les moussems en manifestations touristiques ; et le patrimoine marocain, en majorité, en imitation simiesque de l'originalité.


Tagué : maroc, marrakech

               Partager Partager