Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Dr AYAD Karim - Meknes - publié le Mercredi 25 Avril à 00:00

Passage à l'heure d'hiver et d'été: le mystère marocain




AYAD Karim - A l'heure où le soleil se couche à 19h00 et où tous nos réverbères, lampadaires, luminaires, spots publicitaires et autres lumières s'allument dés 18h00 (surtout et beaucoup plus quand des cortèges sont en ville - suivez mon regard-), je me suis reposé pour la énième fois cette même question: pourquoi s'acharne-t-on désespérément et obstinément chez nous à rester en dehors d'un système qui permet une économie considérable d'énergie (tout azimuts): les passages aux heures d'été et d'hiver.



Toutes les transitions ne se font pas facilement

Bien sur toutes les transitions ne se font jamais facilement, mais le pragmatisme veut que l'on opte pour des solutions qui aident et qui boostent les économies surtout les trébuchantes d'entre elles.

A cet effet, on pourrait affirmer -à titre sur- que, de même que ce passage -outre les bénéfices énergétiques patents qu'il offre- permettra de doper l'économie de consommation en gardant les "consommateurs" plus longtemps sur les lieux de consommation: si à 22h le soleil vient de se coucher il y a fort à parier que nombreux restaurants ne désempliront qu'à 01h00 que nombre de cafés pourraient même opter pour des nuits prolongées et que le rythme et la qualité même de vie du marocain s'en trouveraient changés car il disposerait de plus de temps "out" que le rythme casanier où il se trouve bloqué.

Ma question est simple: à l'heure où l'Europe et l'Amérique du nord s'y sont inscrits et y trouvent de nombreux avantages depuis longtemps, pourquoi s'obstine-t-on stupidement à gaspiller et à éviter un système qui a fait ses preuves dans des pays beaucoup moins ensoleillés? Serait ce pour faire plaisir aux Lydec, ONE et autres vampires énergétiques? Le lobby de l'énergie serait-il entrain de bloquer d'une autre manière -beaucoup plus pernicieuse- cette même économie d'énergie qui nous coûte colloque et séminaire qui sont autant de coups d'épées dans l'eau et d'argent du contribuable jeté par les fenêtres sans un semblant de décision courageuse et pragmatique qui ne sont pas - je le regrette- cette "horreur" continue qu on nous inflige et qui nous coûte sûrement beaucoup plus qu'elle nous économise!

Un simple tour d'aiguille supplementaire en octobre et en mars pour allumer moins d'ampoules, de reverbères, luminaires, et p'tet même moins d'ordinateurs et de téléviseurs......bref vous avez compris.....pour moins de gaspillage!
Et dire qu'on en arrive à ramener des russes pour nous construire des centrales nucléaires mais pas à tourner les aiguilles d'une montre!!!

Doktorix........Sunshine in my poket!



               Partager Partager