Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Karim El Maghribi - publié le Mardi 5 Juin à 12:56

Pas besoin de jeter l’essence sur le feu Mister Benkirane !




La décision du chef du gouvernement de signer le décret fixant les nouveaux tarifs des hydrocarbures à la pompe, +2 DH par litre d’essence et +1 DH pour le gasoil, va induire une cascade d’augmentations dans d’autres secteurs. C’est une lapalissade. Bref, le panier de la ménagère déjà lourd va s’en trouver davantage alourdi par cette décision qui si elle paraît inéluctable n’en est pas moins évitable, du moins moins amortissable. On dira pourquoi.



Pas besoin de jeter l’essence sur le feu Mister Benkirane !
Pour justifier cette mesure impopulaire, le gouvernement, dirigé par les islamistes du PJD, argue du fait que sans celle-ci, l’Etat serait en état de cessation du paiement dès juillet prochain. Qu’Allah n’en plaise !

Mais comme c’est dit plus haut, cette décision qui tombe au plus mauvais moment, crise économique internationale, sécheresse et verrouillage des frontières européennes face aux candidats à l’immigration, pouvait bien être évitée pour peu qu’on ait un peu de bonne volonté politique et citoyenne, sinon amortie ; dans ce sens que d’autres solutions pour baisser la pression sur les finances publiques existent. Et ça ne coûte cher qu’à ceux qui devront passer  à la caisse, à commencer par les membres du gouvernement, eux-mêmes, dont le geste de leurs homologues français et espagnols de réduire volontairement leurs salaires devrait inspirer.

Sans être exhaustif, citons 11 exemples de ces solutions en plus de celle de la baisse des salaires des ministres.

1) Réduction du nombre d’ambassades et consulats à l’étranger. Rabat ne peut pas être plus royaliste que Londres qui n’a qu’un seul ambassadeur pour le Maroc et la Mauritanie ;

2)  Suppression des jetons de présence pour les cadres d’établissements publics siégeant dans les conseils d’administration  d’autres établissements publics  ou du moins réactiver la circulaire de l'ancien premier ministre Abderrrahmane El Youssfi, du 10 mai 1999, en affectant les rémunérations à un Fonds de développement social ;

3)  Subvention du ticket du transport public urbain en vue de réduire la facture énergétique et la pollution ; étant donné que le prix du billet du bus est plus cher au Maroc qu’en France où le ticket est valable une heure et donc utilisable pour deux à trois correspondances ;

4)   Rendre efficace les services d’hygiène dans les villes ; quand on sait que le ministère de la Santé publique paye pour l’incurie de certains restaurateurs ou gargotiers sans scrupules, il y a matière là à réaliser de substantielles économies ;

5) Généraliser la prime d’assurance au kilomètre parcouru afin de dissuader certains automobilistes à utiliser systématiquement leurs véhicules même pour aller au hammam d’en face ;

6) Revaloriser le taux de rémunération de l'épargne ; c’est peut-être « pas halal-halal », mais c’est  un moyen sûr de booster l’économie ;

7) Réduire le fossé entre les pensions  de retraite pour les bas salaires et les hauts salaires ; car un retraité reste un consommateur, même en période d’inactivité ;

8) Abolir les monopoles sur les importations de certaines denrées de première nécessité ainsi que les hydrocarbures ;

9)  Réactiver en la rendant efficiente l’interdiction de travail pour les retraités ayant une pension supérieure à 5 fois le Smig en vigueur : ça donnera un coup de pouce à l’emploi des jeunes ;

10) Exonération totale d’impôts sur le logement locatif pour mettre fin aux appartements vides et à la spéculation immobilière.

11) Elargir l'assiette fiscale avec un maximum de justice fiscale ;

Je ne suis pas un économiste attitré encore moins un expert habitué des tubes cathodiques, mais je souhaite soulever le débat sans démagogie ni faux fuyants.



               Partager Partager


Commentaires