Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM


Boursorama - Atlasinfo - publié le Vendredi 8 Avril à 00:51

Panama papers : Alger parle de "ligne rouge à ne pas franchir"



L'Algérie a évoqué jeudi une "ligne rouge à ne pas franchir" au lendemain de la convocation de l'ambassadeur de France en Algérie après la mise en cause de proches du président Abdelaziz Bouteflika par le quotidien Le Monde dans l'affaire des "Panama papers".



Trois jours avant la visite prévue de Manuel Valls en Algérie, le ministère algérien des Affaires étrangères a convoqué mercredi l'ambassadeur de France, Bernard Emié, après la parution en une du Monde d'une photo du président Bouteflika aux côtés de chefs d'Etat et de gouvernement présentés comme cités dans l'affaire des "Panama Papers".

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères a évoqué "une campagne de presse hostile à l'Algérie et à ses institutions menée en France dans différents médias (...)".

Jeudi, le ministre algérien de l'Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Bedoui, a estimé que cette convocation était "une réaction appropriée".

"Il est de notre devoir en tant qu'Algériens de ne pas tolérer qu'il soit porté atteinte à nos symboles et à nos institutions constitutionnelles", a poursuivi le ministre en marge d'une séance à l'Assemblée populaire nationale (APN).

Il s'agit d'"une ligne rouge à ne pas franchir", a-t-il dit.

Manuel Valls est attendu samedi à Alger pour une visite de deux jours qui portera sur les relations commerciales et les opportunités d'investissement. L'Algérie cherche à diversifier son économie, très dépendante des hydrocarbures.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus