Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Vendredi 5 Juin à 17:42

Ouverture à Tanger de la réunion de l'Union générale des écrivains et hommes de lettres arabes



Tanger - Les travaux de la réunion du bureau permanent de l'Union générale des écrivains et hommes de lettres arabes se sont ouverts, jeudi soir à la Maison de presse de Tanger, avec la participation d'une pléiade d'écrivains, d'intellectuels et d'hommes de lettres venus du Maroc et d'autres pays arabes.



Intervenant à cette occasion, le président de la Maison de presse, Said Koubrit, a affirmé que cette réunion, qui se tient pour la première fois au Maroc et met à l'honneur Al Qods, s'inscrit dans le cadre d'un contexte où de nombreux pays arabes traversent des difficultés économiques et des troubles politiques et sociaux, notant que les intellectuels, les créateurs et les écrivains arabes sont appelés aujourd'hui plus que jamais à contribuer à la réussite des processus de réformes et de développement engagés dans leurs pays et à la consécration de la culture arabe et des valeurs de la démocratie, de l'égalité et de la liberté d'expression.

M. Koubrit a assuré que cette rencontre de trois jours, organisée à l'initiative de l'Union des écrivains du Maroc, sera ponctuée de l'organisation d'une conférence-débat sur "la nécessité du renouvellement du discours religieux", qui sera animée par une pléiade d'intellectuels et de chercheurs spécialisés dans ce domaine, issus du Maroc, Egypte, Soudan, Kuweit, Jordani, Tunisie, Liban et des Emirats arabes unis, notant que cette manifestation se veut être une consécration des valeurs universelles de liberté, de démocratie et de l'équité sociale.

Pour sa part, le président de l'Union des écrivains du Maroc, Abderrahim El Allam, a fait savoir que cette réunion, la dernière sous l'actuel mandat, qui s'inscrit dans le cadre de la dynamique politique, économique et sociale que connait le Maroc, constitue une consécration de la richesse du parcours de l'Union générale des écrivains et hommes de lettres arabes et de la culture et de la création arabes, notant que la célébration de la culture, la civilisation, l'identité et de la résilience de la Palestine est placée au centre de cette manifestation.

Le responsable a, dans ce cadre, souligné que cette rencontre constitue une opportunité dédiée aux intellectuels et écrivains arabes pour débattre de la situation culturelle, intellectuelle et des droits dans le monde arabe et des moyens nécessaires pour le renforcement du rôle des intellectuels dans le développement des nations.

De son côté, le président de l'Union générale des écrivains et hommes de lettres arabes, Mohamed Salmaoui, a fait savoir que cette réunion vise à débattre de la position des écrivains et des intellectuels arabes de la situation actuelle politique, des droits et des libertés dans le monde arabe, notant que cette réunion sera ponctuée de l'élaboration d'un rapport sur la situation de la créativité littéraire et des droits dans le monde arabe.

Il a ainsi indiqué que cette réunion vise à consacrer la participation active de l'écrivain et de l'homme de lettre dans la société et le renforcement du processus démocratique des pays arabes, saluant les réformes engagées par le Maroc pour la défense des droits et des libertés et la promotion de la situation des écrivains et intellectuels marocains.

Le maire de Tanger, Fouad El Omari, a, pour sa part, mis en exergue la place importante qu'occupe la ville de Tanger dans le paysage politique, économique et social national, appelant à déployer davantage d'efforts afin de faire entendre la voix des intellectuels et de préserver les acquis réalisés en matière des droits d'expression et de créativité, tout en permettant à l'écrivain de jouer son rôle dans la promotion du développement scientifique et culturel des pays arabes et de contribuer à la consolidation des droits et de la démocratie.

La cérémonie d'ouverture a été marquée par l'organisation d'un spectacle artistique animé par le groupe tangérois d'Oud Raml, sous la présidence du maitre Mohamed Rachid Tsouli, qui a interprété des mélodies du patrimoine musical original national et arabe, ainsi que d'autres de sa propre création.

Aussi, des vibrants hommages ont été rendus à des figures emblématiques ayant marqué la scène culturelle et intellectuelle arabe, dont MM. Mohamed Salmaoui (Egypte), Mohamed Ben Mbarek Al Araimi, écrivain et chercheur dans les affaires politiques (Jordanie), Abdeljalil El Ouazzani et Zakaria Abou Maria, des écrivains marocains, ainsi qu'aux poètes palestiniens Khalid Abou Khalid et Sami Cherif Maha, et au président de l'Union des écrivains palestiniens, Mourad Soudani.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara