Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 4 Décembre à 09:49

Ouverture à Skhirate de la 13è session de la Conférence "Fikr" de la Fondation de la pensée arabe



Skhirate - La 13è session de la Conférence "Fikr"de la Fondation de la pensée arabe, placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, a ouvert ses travaux, mercredi à Skhirate, avec la participation d'une pléiade d'intellectuels, de penseurs et d'experts, ainsi que d'hommes d'affaires et de décideurs du monde arabe.



La séance d'ouverture de cette session, placée sous le thème "la complémentarité arabe : le rêve de l'unité et la réalité du morcellement", et qui s'est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement, d'experts, de responsables, d'académiciens, de diplomates, de personnalités du monde de la culture et des médias en provenance de plusieurs pays arabes, a été marquée par le message Royal adressé aux participants et dont lecture a été donnée par M. Abdeltif Menouni, Conseiller de SM le Roi.

Dans une allocution à cette occasion, son Altesse Royale le Prince Khaled Al-Faïçal ben Abdulaziz Al Saoud, président de la Fondation de la pensée arabe a estimé nécessaire un réveil des peuples arabes qui doivent rejeter l'ignorance, refuser le sous-développement, user de leur raison, les appelant à prendre des initiatives et à devenir producteurs et créateurs.

Critiquant les luttes communautaires, tribales, raciales qui ont fait oublier aux arabes leur cause centrale : la Palestine et dénonçant les guerres qui ont été menées au nom du jihad, le président de la Fondation de la pensée arabe a mis l'accent sur la nécessité de mobiliser toutes les énergies et les potentialités. 

Pour sa part, M. Abdellatif Abid, secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, président du centre de la Ligue des Etats Arabes à Tunis a insisté sur la volonté de la Fondation de la pensée arabe de s'atteler à transcender la réalité douloureuse de la Oumma qui connaît des difficultés freinant son développement.

Le thème central de la 13è session de la Conférence "Fikr" axé sur la complémentarité arabe constitue un objectif à atteindre et un atout pour initier la renaissance humaine escomptée, a estimé M. Abdellatif Abid qui a relevé que les efforts des participants à la Conférence "Fikr" s'inscrivent dans la droite ligne des objectifs de la ligue des Etats arabes qui célèbre, l'année prochaine, le 70è anniversaire de sa fondation.

Dans une allocution au nom du secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-moon, M. Abdallah Al Dardari sous-secrétaire exécutif de la commission économique et sociale des Nations Unies pour l'Asie occidentale (ESCWA) a estimé, à son tour, que la complémentarité arabe à laquelle aspirent les différents peuples arabes, est entravée par des difficultés occasionnées par des contraintes économiques, sociales de grande envergure outre l'accroissement des conflits communautaires et ethniques dans la région arabe, regrettant que plusieurs pays arabes n'aient pas réalisé de progrès.

La complémentarité des peuples arabes peut se concrétiser à condition qu'ils renforcent leur coopération, refusent de s'impliquer dans les conflits communautaires et instaurent des mécanismes effectifs pour favoriser un changement démocratique réel, a-t-il ajouté.

Les clivages politiques ne peuvent pas masquer, aujourd'hui, aux yeux des peuples arabes leurs aspirations à la démocratie, a estimé M. Ban Ki-moon qui a jugé nécessaire de poser les jalons de l'évolution des sociétés arabes, de garantir l'égalité entre les deux sexes, de consolider une stratégie efficiente visant à assurer un exercice du pouvoir rationnel.

D'après le comité d'organisation, la conférence annuelle de la Fondation de la pensée arabe ''Fikr'' permet d'engager une réflexion sur le présent des arabes, leur avenir, d'examiner les récents développements de la situation sur la scène arabe, de mobiliser toutes les énergies intellectuelles en vue de traiter les défis culturels, économiques, sociaux, politiques, en matière de développement auxquels le monde arabe est confronté.

Le programme de la conférence prévoit des séances thématiques, des débats portant sur l'action arabe commune aux plans politique, économique, culturel, les moyens de développer l'action arabe commune et l'instauration d'un dialogue profond entre penseurs et intellectuels de plusieurs pays arabes.

Les travaux de la conférence s'articulent, ce mercredi, autour des principaux axes suivants ''la politique à la citoyenneté : l'expérience marocaine'', la réussite de la politique à la citoyenneté au Maroc, le renforcement de la protection du tissu national pluraliste dans le cadre de l'unité politique, civilisationnelle, ''La ligue des Etats arabes entre réalité et espoirs des arabes'', la réalité de l'action arabe commune, les modes de coopération interarabe existants, le discours politique nationaliste arabe, la charte de la ligue arabe, les possibilités d'amendement de la charte de la ligue arabe.

Parmi les personnalités participant aux travaux de la conférence, figurent, notamment l'ambassadeur de SM le Roi au Liban, M. Ali Oumlil, et les universitaires Ahmed. Serraj, Abdelhamid Benkhattab, Azzedine Allam.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara