Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Karim El Maghribi - publié le Samedi 22 Octobre à 11:02

Ould Abdelaziz retourne son treillis




La candidature spontanée du Maroc pour un siège non-permanent au Conseil de sécurité, déposée officiellement par Rabat en septembre dernier, n’a pas été, comme il fallait s’y attendre, du goût des frères algériens.



Mohamed Ould Abdelaziz
Mohamed Ould Abdelaziz
Mais pas du tout ! La junte d’Alger qui a perdu un allié fidèle comme la Libye  au profit du Maroc, suite à la débâcle du régime Kadhafi,  ne veut pas que Rabat fasse coup double en s’offrant un siège au Conseil de sécurité, surtout au moment où la communauté internationale  se montre de plus en plus séduite par le plan d’autonomie élargie  que Rabat a proposé aux Sahraouis.

En fin experts des coups tordus, les galonnés d’Alger ont préféré convaincre  Nouakchott  de se porter également candidate d’un siège non-permanent au Conseil de sécurité plutôt que d’affronter directement le Maroc soit par une candidature d’Alger au dit conseil, soit par l’orchestration d’une campagne de dénigrement à l’échelle mondiale ; car dans les deux cas Alger n’est pas certaine du résultat… Par contre placer pays comme la Mauritanie qui a longtemps mangé dans la main de la junte algérienne, est de nature à déstabiliser le vote aux dépens du Maroc. En effet, il est inconcevable d’élire deux pays maghrébins non permanents au Conseil de sécurité, d’autant que le Togo a lui aussi déposé sa candidature dans le cadre du groupe africain.

La Mauritanie qui avait saisi l’occasion de la Conférence des Pays Non-Alignés à Belgrade pour faire campagne en faveur de sa candidature, avance que celle-ci « créera certainement un équilibre au sein du Conseil, compte tenu de la position sud-africaine entièrement favorable aux séparatistes du Polisario. » Une posture servant d’enrobage aux vraies visées de Nouakchott et qui n’a pas trompé Rabat. Aux dernières nouvelles la candidature de la Mauritanie dirigée par le  général Mohamed Ould Abdel Aziz (né et forme au Maroc) est appuyée par le polisario sous prétexte que le Maroc ne fait pas partie de l’Union africaine, une organisation dont le concepteur, le géniteur et le bailleur de fonds, le colonel Kadhafi, vient de se faire descendre à Zeliten.

Le Conseil de sécurité se compose de 15 membres, dont 5 membres permanents : Chine, Etats-Unis, Fédération de Russie, France et Royaume-Uni et 10 membres élus par l'Assemblée générale pour un mandat de deux ans. L’Afrique dispose de deux sièges.



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles