Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Adam Sfali - Lemag - publié le Vendredi 21 Juin à 12:34

Oujda : Un retour de vacances, en vitalité, du Roi Mohammed VI




Lemag : Le Roi Mohammed VI en visite à l’oriental, multiplie les activités à un rythme soutenu, après des vacances à Betz en France, qui s’étaient allongé pendant plus d’un mois.



PH MAP
PH MAP
Des projets ferroviaires pour accompagner l’essor économique de la région, la Mise à niveau urbaine des Communes de Bni Drar et Naima, l’inauguration d’un centre de qualification professionnelle dans les métiers de l'artisanat et lancement de la construction d’un complexe intégré d’artisanat, le lancement d’un programme intégré de développement urbain de la ville d’Oujda (2013-2016) et en fin le lancement de la première tranche du centre d'Offshoring "Oujda Shore".

Ainsi sont les premières étapes du marathon d’activités, dans la région de l’oriental, que court le Roi Mohammed VI, depuis 3 jours, marquant par un rythme élevé de lancements de travaux et d’inaugurations de réalisation, son retour en activité, après ses longues vacances en France.

Durant son absence, qui a fait couler beaucoup d’ancre, et donner occupations, à nombreux rumeuristes, en France, au Maroc ou en Algérie, la scène politique marocaine connut bien des chamboulements.

Des politiques, livrés à eux même, dans un Etat où ils veulent être seuls aux affaires ou du moins détenir le gros du pouvoir, ils ont imposé aux marocains leurs propres problèmes, les érigeant aux rangs de débats nationaux.
D’abord, fut la rixe intra-gouvernementale entre le PJD et l’Istiqlal, qui a sollicité, pour cela un arbitrage royal.

En suite une autre dispute surgit, pour une histoire de partage de temps de parole, l’opposition boycotte l’oral mensuel d’Abdelilah Benkirane à la chambre des représentants et va là aussi demander un arbitrage royal.

Et pendant ce temps, ce qui influe réellement sur la vie des citoyens est relégué aux oubliettes,  les voyants économiques s’illuminent en rouges et les équilibres macroéconomiques chancèlent.

Le Roi à peine rentré de France, se retrouve invité à faire le juge pour des disputes de récréation, il s’est dépêché de quitter la capitale, la laissant à ses politiciens et à leurs disputes politiciennes improductives.

Aux demandes, se multipliant, de ses arbitrages sur des histoires à dormir debout, qui sont les derniers soucis des citoyens, le Roi répond par des actes, à qui voudrait comprendre : ce que veulent les marocains de leurs dirrigeants, s’envoler dans les régions, développer les territoires, faire de la résistance à la crise, lui faire face par la mobilisation de tous, leur temps et leur bras et la mutualisation de leurs moyens, .



               Partager Partager


Commentaires