Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Vendredi 15 Janvier à 12:09

Organisation à Rabat d'une conférence régionale sur l'initiation et le développement de la cartographie géospatiale via le web





Une conférence régionale sur l'initiation et le développement de la cartographie via le web pour la mutualisation et le partage de l'information géospatiale s'est tenue, jeudi à Rabat, à l'initiative du Centre Régional Africain des Sciences et Technologies de l'Espace en Langue Française (CRASTELF).

Cette réunion, axée sur ''la contribution des images radar spatioportées'' , vise à avancer dans le partage de l'information géospatiale en rapprochant l'avancement technologique à l'utilisateur finale de la donnée à travers le développement de la ressource audio-visuelle adaptée sur le web, selon un document distribué lors de cette conférence tenue en collaboration avec l'Organisation islamique pour l'éducation, les sciences et la culture (ISESCO), l'Université de Paris-Est Marne-La-Vallée, l'Ecole Mohammadia d'ingénieurs et l'Ecole nationale des sciences géographiques de Paris.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur du CRASTELF, Abderrahmane Touzani, a relevé que l'atelier se penche sur les images du radar spatioporté qui donnent une description de la surface de la terre et offrent beaucoup d'informations, notant que cette rencontre est en phase avec les questions d'actualité au niveau mondial, notamment le dossier des changements climatiques et la préservation de l'environnement, dans le but de collecter les différentes données disponibles.

Cette conférence régionale est destinée à l'ensemble des experts s'intéressant aux données radar, l'objectif étant de construite une base de données partageable entre l'ensemble des intervenants et experts, a-t-il fait savoir.

De son côté, le professeur Jean Paul Rudant, de l'Université Marne la Vallée a indiqué que cette rencontre s'intéresse à l'apport de l'imagerie radar pour le suivi des surfaces continentales, une question de grande importance au Maroc et dans les autres pays africains, faisant savoir que la grande nouveauté réside dans le lancement du satellite radar "Sentinel 1" par l'Agence spatiale européenne qui fournit un flux d'images radar libres et ouvertes gratuitement au grand public, ce qui permettra, sans nul doute, des développements extraordinaires. 

Cette rencontre a été marquée par des exposés portant sur "la télédétection radar : du capteur ASAR de ERS (1991) à aujourd'hui, quelles évolutions? Quelles perspectives pour 2020?", "le fonctionnement de la Sebkha d'Imlily par les images radar Alos-Palsar: un reliquat de passé dans le Sahara marocain témoin de changement climatique dans des conditions géologiques improbables" et ''application de l'interférométrie radar dans l'étude du cycle sismique".

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara