Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



FAMAS - publié le Mardi 12 Mars à 12:48

Organisation & Stratégie






Organisation & Stratégie
Selon les historiens de l’organisation, la forme organisationnelle la plus ancienne remonte à la découverte du feu il y a plus de 400000ans, en effet ce n’est qu’après la découverte des techniques d’entretien du feu pour les besoins basiques que les humains se sont mis à se constituer sous forme de communautés d’abord pour se protéger du froid et pour éloigner les animaux.

Petit à petit les communautés humaines ont commencé à s’organiser par une répartition de tâches notamment : la collecte du bois, la chasse, la garde… Naturellement tout un chacun s’est mis à se pencher vers la tâche où il fait preuve relativement mieux de productivité par rapport aux autres.

Le premier défi qui s’imposait à l’Homme-communautaire est l’atteinte de la survie par une pacification de la menace des autres espèces et en général par une domestication de la nature à son service. Ceci s’est réalisé au travers à long processus d’accumulation d’expérience et de savoir-faire qui s’est principalement répercuté sur l’amélioration continue des outils de travail et sur la capacité de collecte et de stockage des aliments.

Face à une limitation des territoires et des ressources d’une-part et une évolution démographique soutenue de l’humanité d’autre-part la guerre intercommunautaire est devenue une chose inéluctable et donc la façon de la penser s’est imposée comme priorité majeure pour toute communauté, l’humain n’a pas tardé à devenir la pire menace pour ses congénères.

L’organisation est de ce fait d’abord un groupement humain où il y a répartition de tâches fonctionnelles ce qui entraîne forcément la répartition de pouvoirs et l’ hiérarchisation en-vue d’assurer chacune d’elles.

Cependant la raison d’être d’une organisation, sa forme et son ossature ne sont qu’une réponse jugée adéquate à des menaces et contraintes environnementales. Il est pratiquement rare de trouver une organisation existant pour elle-même.
L’armée, l’une des organisations les plus anciennes qui peut venir à l’esprit, ne tire la légitimité de son existence qu’à la suite à des menaces extracommunautaires et extraterritoriales jugées suffisamment importantes.

Autrement dit, toute forme organisationnelle n’est qu’une réponse stratégique à court-terme pour un ensemble de contraintes et menaces externes. Une réponse qui peut évoluer et changer de forme aussitôt que l’imposeront les contraintes environnementales.

L’interaction entre les contraintes environnementales d’une-part et les formes organisationnelles adéquates d’autre-part, pour y faire face en guise de réponse stratégique, ont depuis toujours occupé l’esprit et inspiré les stratèges.

A ce titre Sun Tzu l’auteur des « Treize-articles » disait que « La stratégie est comme l’eau qui fuit les hauteurs et remplit les creux ». En effet, L’illustration la plus parfaite sur la fluidité organisationnelle et la capacité d’une organisation de s’adapter aux variations environnementales est sans doute celle de l’eau.

Inodore et sans goût spécifique, l’eau a toujours tendance de prendre la forme du contenant, sous l’effet du froid elle gèle et sous une grande chaleur elle s’évapore...

Auteur de : http://lepeeetlebouclier.blogspot.com/


Tagué : FAMAS

               Partager Partager