Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Mercredi 20 Avril à 08:57

Opéré d'une tumeur bénigne au cou, le président malien reprend progressivement ses activités officielles



Bamako - Le Chef de l’Etat malien, Ibrahim Boubakar Keita, qui vient d’être opéré en France d'une tumeur bénigne d’une glande située dans le cou, reprend progressivement ses activités officielles, selon un communiqué officiel.



"La présidence de la république et le gouvernement ont le plaisir d’informer l’opinion nationale de l’évolution positive de la convalescence du président de la république, qui reprend progressivement ses activités officielles’’, précise le communiqué.

Le président Keïta, 71 ans, a été opéré mardi dernier de l’adénome de la parathyroïde dans un hôpital à Paris, où il suit son convalescence. Dans ce communiqué, la présidence et le gouvernement maliens "remercient vivement tous ceux qui, spontanément, ont exprimé leur compassion et leur sympathie au président de la République, et lui ont souhaité un prompt rétablissement".

Ils se félicitent également de "l’élan de solidarité ainsi exprimé en direction de la première Institution du pays".

De même, ils "saluent cette expression de soutien unanime par les Institutions publiques, les partis politiques, les associations de la société civile et les diverses composantes de la nation malienne, ainsi que les représentants des missions diplomatiques et consulaires et nombre de personnalités privées’’.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara