Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Suivez-nous

   

           

Omar Hilale : La situation des droits de l'homme au Sahara marocain est meilleure que celle de l'Algérie


MAP - publié le Vendredi 18 Septembre 2009 à 13:55


Genève - L'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations unies à Genève, Omar Hilale a affirmé, jeudi au Conseil des droits de l'homme (CDH) de l'ONU, que la situation des droits de l'homme au Sahara marocain est meilleure que celle de l'Algérie où des violations des droits de l'homme continuent d'être enregistrées au quotidien.


Omar Hilale
Omar Hilale
"N'en déplaise à l'ambassadeur algérien, la situation des droits de l'homme au Sahara marocain est mille fois meilleure que celle de l'Algérie où des violations des droits de l'homme continuent d'être enregistrées au quotidien", a souligné Hilale à l'adresse du représentant permanent de l'Algérie auprès de l'Office de l'ONU à Genève, qui avait évoqué lors de la 12ème session du CDH les "violations" des droits de l'Homme dans le Sahara marocain.

"La déclaration de l'ambassadeur algérien m'attriste car l'Algérie se préoccupe davantage des droits de l'homme dans le Sahara marocain et se désintéresse totalement de la situation préoccupante de ces droits dans son propre pays", a indiqué le diplomate marocain.

Hilale a cité à ce propos les témoignages critiques vis-à-vis de la situation des droits de l'homme en Algérie, d'organismes onusiens en charge des droits de l'homme et d'ONG, tels que le Comité des droits de l'homme de l'ONU, l'Examen Périodique Universel, le Comité des droits de l'homme et le Groupe de Travail sur les Disparitions Forcées ou Involontaires.

Dans quel pays Amnesty International est interdite depuis 2005 ? C'est en Algérie et non pas au Maroc où elle dispose d'un Bureau. Dans quel pays Human Rights Watch a été interdite de visite depuis plusieurs années ? C'est en Algérie et non au Maroc où elle jouit d'un accès libre et permanent et quel pays refuse de recevoir la Fédération Internationale des Droits de l'Homme depuis plus d'une décennie ? C'est l'Algérie et non pas le Maroc, a relevé l'ambassadeur marocain, qui a évoqué dans ce même ordre d'idées la recommandation adressée à l'Algérie par l'Examen Périodique Universel l'invitant à mettre fin à la torture et aux traitements inhumains et dégradants.

C'est le Maroc, a-t-il dit, qui a accueilli volontairement le Groupe de Travail sur les Disparitions Forcées ou Involontaires en juillet dernier et non l'Algérie qui refuse de le recevoir depuis une décennie, signalant également à l'actif du Maroc l'acceptation par le Royaume de l'ouverture d'un bureau régional du Haut Commissariat aux Droits de l'Homme pour l'Afrique du Nord, ouverture à laquelle les autres pays d'Afrique du Nord ont donné leur accord à l'exception de l'Algérie, qui s'y oppose.

Hilale a fait savoir que l'ambassadeur algérien "pourrait critiquer la situation des droits de l'homme au Maroc le jour où le registre de son pays sera plus honorable en la matière".

Il a, d'autre part, affirmé que l'Algérie a formé et financé des groupuscules armés pour aller tuer et kidnapper des innocents et a imposé au Maroc une guerre qui a figé le Maghreb depuis plus de trois décennies, indiquant qu'Alger retient des milliers de Marocains depuis plus de trente années. Les populations séquestrées dans les camps de Tindouf sont des citoyens marocains, femmes, enfants et personnes vulnérables qu'Alger retient contre leur gré, a-t-il fait observer.

Le diplomate marocain a dénoncé, à ce propos le refus par l'Algérie d'autoriser le recensement des populations des camps de Tindouf, rappelant que le Haut Commissaire aux Réfugiés avait, lors de son récent voyage dans la région, déclaré à Rabat devant la presse internationale qu'Alger s'oppose au recensement, ce que l'Algérie ne peut plus contester.

Pour Hilale, l'Algérie refuse ce recensement parce qu'elle craint la vérité des chiffres qui ne sont pas ceux gonflés et avancés par Alger pendant des années. Cela, a-t-il dit, "va détruire le mythe d'un peuple dans les camps".

Concernant le "principe de l'autodétermination" que l'Algérie prétend défendre, l'ambassadeur marocain a indiqué que "le style d'autodétermination que l'Algérie veut imposer est celui qui pourrait faire du Sahara marocain la 49ème wilaya d'Algérie". "C'est un mythe qui ne se réalisera jamais", a-t-il affirmé.






Découvrez nos autres articles !
< >

Actus | Société | Economie et Entreprise | Sport | Focus | Cultures | Livres | Hi-Tech | Analyses I Chroniques | Interviews | Lemag | Vu sur le Net




Abonnez-vous à la Newsletter




Ne manquez pas nos prochains articles. Rejoignez-nous sur
Newsletter
Mobile